Jérôme Zimmermann, intervenant en Journalisme 2.0

Jérôme Zimmermann, journaliste à la radio RTS, viendra partager son expérience du journalisme 2.0 avec les élèves. Il a répondu à nos questions.

image

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Etant né en 1977, je suis de la génération X (…mais un peu à cheval sur la génération Y). J’ai donc connu les vinyles, les cassettes audio et leurs baladeurs, le Super 8, les VHS, le Commodore 64 et ses disquettes souples, Windows 3.1 et 95, les modems 56k et les téléchargements interminables d’un morceau de musique trop compressé sur Napster, les premiers natels, la photo argentique et l’odeur des liquides révélateurs dans les bacs de la chambre noire dans mon appart… Et aujourd’hui je regarde mes enfants qui swipent plus vite que leur ombre. Et j’essaie de leur enseigner quelques règles de base avec tous ces écrans qui traînent chez nous et qui semblent être là depuis toujours à leurs yeux.

Sinon je suis journaliste actu à la radio RTS en charge de la culture digitale, autrefois dans la rédaction « Les Temps Modernes » et aujourd’hui à l’éco. Mais aussi collaborateur régulier pour l’émission de débat « En Ligne Directe », qui sollicite les réseaux sociaux. Enfin ponctuellement sur des opérations spéciales, comme « les défis de l’actu » qui ont aussi mêlé avec succès radio et réseaux sociaux.
J’ai aussi été journaliste multimédia à la RTS (site internet, vidéo en continu, enrichissements, teletext, écrans tiers…), puis chef d’édition de ce même site (fonction que je m’apprête d’ailleurs à retrouver prochainement) et encore journaliste radio à Rhône FM ou pigiste TV à ICI-TV.

Comment t’es-tu spécialisé dans les médias sociaux ?
Les mutations de la profession m’y ont amené naturellement, comme beaucoup de confrères, surtout si l’on travaille dans le multimédia. Je m’y suis intéressé autant comme outil que comme matière à présenter, à décrypter à l’antenne durant mon parcours. Mais en terme de formation, c’est vraiment « sur le tas » que je m’y suis mis.

Pourquoi les médias sociaux sont incontournables aujourd’hui ?
Pour les journalistes, les médias sociaux sont une porte d’entrée à la fois vers de nouvelles audiences et vers de nouveaux intervenants. Il s’agit aussi d’une caisse de résonance qui permet de jauger de l’accueil d’une production. C’est donc devenu un lieu naturel de rencontre avec le public.

Hors contexte professionnel, je considère les médias sociaux comme incontournables parce qu’ils sont à la fois un carrefour d’opportunités, de culture, d’innovation et le berceau de nouvelles formes d’économies qui bouleversent bien des secteurs.

De quoi va parler ton cours dans la formation Spécialiste en Médias Sociaux ?
Je vais essentiellement expliquer de quelle façon, en particulier dans mon parcours professionnel, le métier de journaliste et le secteur de l’édition ont dû s’adapter aux mutations numériques, pour en arriver à une définition non exhaustive de ce que l’on nomme aujourd’hui le journalisme 2.0. Un virage qui s’est d’abord amorcé avec les nouveaux outils technologiques, qui s’est accentué avec la dématérialisation des contenus et qui continue d’évoluer en conversations avec une audience qui a désormais un accès immédiat et illimité à une quantité gigantesque d’informations.
Je compte ainsi passer en revue quelques pratiques qui se sont généralisées chez les médias en ligne, ou encore quelques nouvelles formes d’expression journalistique qui se sont adaptées aux médias sociaux.

Un conseil pour les personnes qui veulent se spécialiser dans les médias sociaux ?
Il y a encore une part d’exploration dans ce secteur, puisque les personnes qui s’y professionnalisent ont encore plein de champs à explorer. Donc je pense qu’il ne faut pas se contenter des premiers acquis, mais continuer à fureter, à dénicher de nouveaux potentiels. Et c’est à mon avis justement l’un des aspects qui rend ce domaine si excitant, puisqu’il mêle toutes les manières de communiquer, même certaines que nous ne connaissons pas encore. Donc savoir rester curieux et oser tenter des expériences.

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre en tant qu’individu ou entreprise sur les réseaux sociaux ?
Pour une entreprise, je dirais qu’Internet est une mémoire collective dont la communauté a vite fait de mettre le doigt sur une erreur de communication, voire de s’acharner. Dans ce contexte, il faut savoir jouer la transparence et ne pas tenter de cacher ses erreurs en pensant qu’elles passeront inaperçues. Il faut aussi savoir se montrer très réactif pour ne pas laisser une situation s’empirer. Enfin ne jamais se reposer sur ses lauriers et savoir anticiper !
Enfin pour les individus, il faut bien évidemment considérer les médias sociaux comme une tribune publique où chaque publication est, en quelque sorte, gravée dans le marbre et visible par tous. J’ai l’impression d’enfoncer une porte ouverte en disant cela… Et pourtant, les cas répétés de dérapages prouvent que le message n’a pas encore été compris par tout le monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s