Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram…. tu iras sur les réseaux sociaux, mon fils.

Leipzig, Messe, RFT-Sortiment, Fernseher

Nous sommes aujourd’hui à une époque charnière où les parents des jeunes adolescents ne se servent pas des réseaux sociaux ou très peu et où, les-dits adolescents, ont comme extension de leur main un smartphone rempli des-dits réseaux sociaux.
Comme tout le monde le sait, l’inconnu, c’est le mal… ou pas! Mais ce qui est inconnu pour vous, ne l’est de loin pas pour vos enfants. Dilemme.

Certes, les réseaux sociaux sont pleins de pièges et de dangers pour nos enfants. Comme la circulation routière ou les boîtes de nuit… Mais vous sentiriez-vous aujourd’hui capable de refuser à votre enfant d’aller seul à pied à l’école ou de sortir? Non, vous ne le ferez pas (non, non, j’ai dit, vous ne le ferez pas, vous ne voulez pas passer pour un vieux ringard) mais vous édicterez des règles, et rendrez votre enfant attentif aux dangers, parce que votre but, c’est de lui donner les bons outils pour être armé, après à lui de se défendre… Et ben, les réseaux sociaux, c’est pareil!

Cet article vise à éclairer les choses et donner quelques pistes aux parents, mais n’est ni exhaustif, ni miraculeux. Alors commençons par le commencement et faisons un tour général de différents réseaux sociaux utilisés par cet être étrange: Le Jeune.

Les réseaux sociaux les plus utilisés:

Facebook:
Créé en 2004, il est aujourd’hui le 2ème site le plus visité au monde (après google). Son but: permettre aux gens de partager du contenu (texte, photos, vidéos, liens) avec leur(s) cercle(s) d’amis. Il est aussi aujourd’hui un des fournisseurs importants d’espace publicitaire pour les entreprises. La moyenne d’âge de ses utilisateurs augmente d’année en année.

Twitter:
Réseau de microblogging. Faire passer une idée en 140 caractères maximum. Utilisé au début surtout par les gamers (joueurs de jeux vidéo online), il est aujourd’hui de plus en plus populaire. Principalement utilisé pour s’informer (sur l’actualité du monde comme sur celles de votre star préférée). Twitter fonctionne avec des hashtags (#xxxx) qui permettent de faire des recherches ciblées ou de faire passer une idée (Par ex: le public est en liesse à #Paleo pour le concert de @BastianBaker. #BastianForever)

Instagram:
A été racheté par Facebook. Le principe de base du réseau est l’échange d’images.
On peut mettre des filtres à ses photos. Le réseau permet aussi de commenter, de s’échanger des photos en groupes fermés (instagram direct). Les hashtags sont beaucoup utilisés sur instagram.

Snapchat:
Réseau basé sur l’éphémère. Les utilisateurs s’échangent des photos qui peuvent rester visibles au maximum 24h pour le destinataire (la durée est déterminée par l’émetteur). Des applis existent pour faire une capture d’écran de l’image envoyée sans que l’émetteur n’en soit averti.

Ask.fm:
Posez toutes vos questions anonymement sur Ask.fm et la communauté y répondra (anonymement aussi).

Vine:
Appartient à Twitter depuis 2012. Le but est de créer des vidéos de 6 secondes qui tournent en boucle. Contient aussi des hashtags.

Tumblr:
Depuis 2013, appartient à Yahoo. Site de microblogging. On peut y partager des textes, photos et vidéos, l’utilisation la plus fréquente est le rebloggage, répertorier plusieurs choses sur le même sujet venant d’auteurs différents.

Avant toutes choses et même si c’est laborieux, la meilleure chose est d’aller faire un petit tour sur les conditions d’utilisation (le truc que vous cochez sans le lire) du réseau qu’utilise Le Jeune.

Facebook
Instagram
Twitter
Snapchat
Vine
Tumblr
Ask.fm

Certains, comme Snapchat, ont même publiés des conseils spécifiques aux parents.

Age minimum:

Et oui, la plupart des réseaux ont un âge limite pour créer un compte, ça pourra peut-être vous aider pour refuser (pour le moment) l’accès aux réseaux sociaux à vos enfants. Et puis, soyons honnête, quand on est à court d’arguments, c’est quand même plus cool de se cacher derrière l’âge d’admission (enfin, ça, ça vaut pour certaines choses, mais un mercredi de novembre pluvieux, c’est vous qui dites à votre fils de 5 ans de dire qu’il a 6 ans à la dame du cinéma…).

Facebook: 13 ans
Instagram: 13 ans
Twitter: Aucune mention dans leurs conditions générales
Snapchat: 13 ans (avant 13 ans, possibilité d’utiliser Snapkidz)
Vine: Aucune mention dans leurs conditions générales
Tumblr: 13 ans
Ask.fm: 13 ans

Vous pouvez bien évidemment tricher (comme pour rentrer en boîte, sauf que là, mettre des talons hauts ne sert à rien), mais si vous vous faites attraper vous vous faites sortir.

Risques et opportunités

Sonia Livingstone parle des risques et opportunités du web pour les enfants. Les Réseaux sociaux comme le reste de la Toile sont remplis de dangers, mais sont aussi des endroits de créativité pour les jeunes.

Dangers

Les dangers pour les jeunes sur les réseaux sociaux sont à peu près les mêmes que pour internet (victime d’un prédateur sexuel, harcèlement d’autres enfants/« bashing », vol d’identité numérique, passer trop de temps sur les réseaux et négliger sa « vraie » vie).

Souvent les jeunes utilisateurs ne se rendent pas compte de ce qu’ils partagent. Ce qui peut leur sembler anodin peut devenir dangereux lorsque c’est recoupé avec d’autres choses déjà publiées. Ne croyez pas que c’est en suivant vos enfants sur les réseaux sociaux que vous allez les surveiller, ils connaissent bien mieux que vous les outils et pourront vous cacher des choses s’ils le veulent.

Les conseils les plus fréquemment rappelés sont les suivants…

  • Paramétrez vos comptes d’utilisateurs avec les règles de confidentialité. Inutile d’avoir des comptes publics, cela augmente les risques malveillants. Il peut être judicieux de prendre le temps de créer son compte avec son enfant, pour s’assurer que tous les paramètres sont adéquats (les conseils du préposé fédéral à la protection des données).
  • Tout ce qui est créé ou communiqué ne vous appartient plus et peut être coupé, déformé et collé, puis transmis d’une personne à l’autre. Une fois que c’est publié, vous n’en avez plus la maîtrise. Ne publiez jamais quelque chose que vous n’assumeriez pas publiquement.
  • Le langage écrit n’est pas le même que le langage oral (dire à quelqu’un « tu es con » en rigolant, n’a pas du tout le même effet lorsque cela est écrit).
  • Restez positif dans vos contributions en ligne. La critique ne mène à rien et blesse les gens.
  • Ne vous mettez pas trop à nu (au propre comme au figuré), même si c’est anonymement, les commentaires des internautes peuvent être très durs.
  • Evitez les photos où on peut vous reconnaître. Ne publiez jamais des photos d’autres personnes sans avoir eu leur autorisation.
  • Ne prenez jamais rendez-vous seul avec quelqu’un rencontré sur les réseaux sociaux

Points positifs

La créativité. Des réseaux comme Vine, Instagram ou Tumblr permettent aux jeunes d’exprimer leur créativité par la photo, le montage, etc. Certes des textes, photos ou vidéos pourront parfois vous sembler inutiles, mais ils auront permis aux enfants de réfléchir à une certaine esthétique, mise en scène, etc.

Le lien. Les réseaux sociaux peuvent permettre à votre enfant de garder contact avec certains de ses amis, d’entretenir ses relations. Les réseaux sociaux ne sont pas un enfermement, ce sont des relais de la vie réelle. Il peut vous sembler que vos enfants embellissent leurs vies sur les réseaux sociaux, mais ils feraient de même dans la vie réelle.

Pour conclure, les réseaux sociaux ne sont pas mieux ou pire que la télévision ne l’a été pour la génération X (nés dès 1960). Ce sont de nouveaux médias qui font partie de la vie de la génération Z (nés dès 1995). Aujourd’hui, les parents doivent composer avec, et il est toujours plus facile de préparer ses enfants quand on a pris conscience des choses. Pour expliquer, il faut connaître… Alors, hop, on lâche sa télécommande, on prend son smartphone et on va sur les réseaux sociaux!

Pour aller plus loin:

Pro-Juventute: étude et conseils

Addiction Suisse : Conseils aux parents

Security4kids: enfants et réseaux sociaux (en allemand)

Le Monde: Comprendre comment les ados vivent sur les réseaux sociaux

RTSinfo: Comment les jeunes gèrent leurs profils sur les réseaux sociaux

EU Kids online: Enquête sur le comportement des enfants sur le web

Jeunes et médias

La Liberté: La créativité des jeunes sur les RS

Une réflexion sur “Facebook, Twitter, Snapchat, Instagram…. tu iras sur les réseaux sociaux, mon fils.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s