Dieudonné: du suicide médiatique à la résurrection grâce aux réseaux sociaux

Dieudo_RésuBanni en France, depuis plus de 10 ans, des médias traditionnels (presse, radio, TV), Dieudonné mise sur une présence et une communication 2.0 pour assurer sa promotion. Pour ce blog, son entourage professionnel a accepté de nous parler de la présence de l’humoriste sur les réseaux sociaux, de son succès mais aussi de problèmes qu’il y a rencontrés. Tour d’horizon.

«Dans les années 2000, on le sait, il est arrivé un truc moche à Dieudonné. Il s’est pris de passion pour l’antisionisme, l’antiaméricanisme, l’anticapitalisme, l’anti-ci et l’anti-ça. A pris goût, au passage, à cette drogue dure qu’est le suicide médiatique» expliquait le journaliste Pascal Bertschy dans le bel article «L’ennui, c’est qu’il a du talent!» paru en février 2013 dans le journal suisse indépendant «La Liberté».

Le «suicide médiatique» dont parlait Pascal Bertschy peut être assez précisément daté: le 1er décembre 2003. Ce jour-là, Dieudonné interprète, en direct, en présence de Jamel Debbouze et sur le plateau de l’émission de Marc-Olivier Fogiel «On ne peut pas plaire à tout le monde» sur France 3, un sketch dans lequel il joue le rôle d’un juif extrémiste (revoir dans son contexte la séquence complète dans son contexte via ce lien). Ce sketch un peu brouillon qui semblait, lors de sa diffusion, faire rire bon nombre de personnes sur le plateau, notamment Jamel Debbouze, a rapidement été qualifié d’antisémite et suscité une polémique.

Ce sketch et le (bad?) buzz qui a suivi ont fait «basculer dans une autre dimension» celui qui est «considéré comme l’un des meilleurs comiques de sa génération», rappelle une dépêche de l’AFP datée de janvier 2014. Poursuivi pour diffamation raciale à la suite de son passage chez Fogiel, Dieudonné a été relaxé par la justice. L’humoriste, qui est devenu de bon ton de qualifié de «controversé», ne l’a pas été (relaxé) par les médias traditionnels (presse, TV, radio) qui l’ont en quelque sorte diabolisé. Et, force est de constater que depuis plus de 10 ans, ceux-ci ne l’invitent plus. Dieudonné ne semble d’ailleurs plus vouloir s’y exprimer.

Pour faire parler de lui (et assurer la promotion de ses spectacles), Dieudonné Mbala Mbala a en effet su rebondir sur internet et en particulier grâce aux réseaux sociaux (d’où l’intérêt d’en parler sur ce blog). Et avec succès. Sans passer dans les médias, il parvient à remplir les salles lors de ses tournées, notamment pour ses dates en Suisse où il attire la foule (lire cet article: «Une salle debout pour Dieudonné»). Contacté par mes soins, le responsable médias de l’artiste a accepté d’évoquer la présence de Dieudonné sur différents réseaux sociaux. Interview.

– Depuis quand est-ce que Dieudonné est présent sur les réseaux sociaux ?
Il l’est depuis 2011 sur YouTube, il l’était précédemment sur Myspace. Il l’est plus régulièrement et plus activement depuis 2011 sur Facebook. Sur Twitter, depuis 2012. Dieudonné est aussi présent sur Instagram et Vine depuis cette année.

– Avez-vous des «experts» en réseaux sociaux qui supervise la stratégie de communication de Dieudonné sur les réseaux sociaux ?
Oui, une personne. Elle travaille secrètement pour l’instant car elle se retrouverait sûrement au chômage si son identité était rendue publique!

– Les réseaux sociaux sont-ils importants dans la communication de Dieudonné ?
Oui, car c’est son seul moyen d’expression dans la mesure où Dieudonné est exclu des «médias de diffusion» qui ont dominé au XXe siècle.

– Quels avantages, quels bénéfices y voyez-vous ?
Il y a eu depuis leur apparition une liberté totale d’expression et la possibilité d’entrer en connexion directe avec les fans. Les réseaux sociaux sont des leviers d’acquisition de nouveaux fans. Avant eux, il fallait obligatoirement passer par le circuit mass media pour séduire de nouveaux fans, et vendre. On constate toutefois que la liberté d’expression est mise à mal. On observe une tendance qui s’inverse. L’Etat, en France en tout cas, veut reprendre le contrôle…

– En effectuant un tour d’horizon, quelle est la présence officielle de Dieudonné sur les réseaux sociaux? Par «officielle», j’entends les comptes qui sont gérés par lui ou par son staff. Combien de comptes sur Facebook?
Nous avons 8 comptes Facebook dévolus à Dieudonné.

Le compte Facebook, géré par le staff de l'humoriste, qui enregistre actuellement le plus de «j’aime» est «Dieudonné Officiel» avec plus de 825'000 fans.

Le compte Facebook, géré par le staff de l’humoriste, qui enregistre actuellement le plus de «j’aime» est «Dieudonné Officiel» avec plus de 825’000 fans.

– Pourquoi autant de comptes ?
On en propose «autant» afin de pouvoir accumuler des «Like». Cela  prend du temps et si un compte officiel est censuré ou saute (ce qui peut arriver) alors on aura anticipé et …hop, on a le suivant déjà actif ! Sur les réseaux sociaux, il faut s’étendre comme une toile…

– Qui gère les publications ? Une seul personne, plusieurs ?
Une personne supervise l’ensemble. Plusieurs personnes anonymes, des fans ou des proches de Dieudonné alimentent les différents comptes. Les «fans» qui peuvent alimenter directement (comme administrateur des pages FB) ont été choisis avec soins par le staff de l’artiste.

– Dieudonné est-il personnellement actif sur Facebook?
Non, mais une personne très proche de lui, oui. C’est pourquoi nous arrivons à produire une communication en P2P (Person 2 Person), et jamais de star à fan.

– Que publiez-vous sur Facebook?
Tout ce qui concerne Dieudonné et son univers. Contrairement à une marque, nous n’avons pas besoin de scénariser nos produits pour faire de la publicité déguisée car Dieudonné évolue dans le monde du divertissement. L’humour, le scandale, nous avons en main tout ce qui séduit le public des réseaux sociaux!

– A quelle fréquence?
Tous les jours.

– Avez-vous une réflexion sur le nombre de sujets/publications que vous relayez chaque jour ?
Non, à l’image de Dieudonné, nous voulons rester libres sur ce média, sans structure éditoriale.

– Comment gérez-vous les commentaires postés sous les publications ? Les modérez-vous ?
Oui, notamment quand il y a des insultes.

– Et sur Twitter, combien de comptes ?
Nous en avons un seul compte officiel : @mbaladieudo (un compte qui enregistre quelque 114’000 followers)

– Qui le gère ?
Ce sont des messages directs de Dieudonné.

Dieudonné  a lancé sur Twitter le hashtag #suintelahaine qui, selon son staff, «fonctionne bien et colle au contenu de ce réseau dans l’ère du selfie».

Dieudonné a lancé sur Twitter le hashtag #suintelahaine qui, selon son staff, «fonctionne bien et colle au contenu de ce réseau dans l’ère du selfie».

– Que relayez-vous sur Twitter?
Instagram, le blog Tumblr (iamdieudo.net), le compte Google+ (supprimé avec YouTube malheureusement), la page Facebook et le compte Twitter sont reliés avec ifttt.com. Ainsi, tout ce qui est publié depuis Instagram apparaît automatiquement sur les autres réseaux pour une communication « multi-canal ».

– Avez-vous une réflexion sur l’usage de hashtags, avec notamment la création de hashtags propres?
Bien-sûr, nous avons lancé le hashtag #quenelles dans une logique de SMO (Social Media Optimization), et pour inciter à publier, nous publions désormais sur les vidéos de Dieudonné les meilleures #quenelles provenant de Twitter, Vine ou Instagram.

– Précisément sur Instagram, là aussi, comment gérez-vous la présence de Dieudonné ?
Sur Instagram, ce sont des photos personnelles de Dieudonné (notamment avec ses enfants) qui y sont proposées. De l’humour aussi. Nous avons lancé le hashtag #suintelahaine qui fonctionne bien et colle au contenu de ce réseau dans l’ère du selfie.

Sur Instagram, ce sont des photos personnelles de Dieudonné qui y sont proposées. De l’humour aussi.

Sur Instagram (un compte suivi par quelque 8600 fans), ce sont des photos personnelles de Dieudonné qui y sont proposées. De l’humour aussi.

– Et sur YouTube?
Nous y avons connu de très gros succès d’audience. Le record de visites pour une vidéo que nous y avons relayée a été d’environ 4 millions de vues. Mais, nous sommes en pleine réflexion quant à ce réseau avec lequel nous avons eu quelques problèmes…

– C’est-à-dire ?
Les responsables de YouTube nous ont fermé le 1er compte youtube.com/iamdieudo pour des raisons obscures mais sûrement pour «incitation à la haine» et pour l’utilisation frauduleuse de droits d’auteur (utilisation d’images provenant d’émission de TV) ainsi que pour l’utilisation de bandeaux publicitaires (le staff de Dieudonné avait proposé aux fans de payer pour avoir leur pub diffusée durant une vidéo de Dieudonné sous forme d’un texte défilant…). Sur YouTube, il y a 3 avertissements avant la clôture d’un compte.

Le problème est que nous aurions dû entrer en contact direct avec Google pour garantir la survie du compte /iamdieudo et négocier les revenus publicitaires. Nous avons été traités comme un compte lambda, alors que nous avions 400’000 abonnés et des millions de visites. Nous continuons à utiliser ce canal après avoir créer de nouveaux comptes.

– Que diffusez-vous sur YouTube ?
C’est la prise de parole en direct de Dieudonné. Les débuts de la chaîne Quenelles +. Dieudonné y publie son billet d’humeur sur l’actualité. Chaque vidéo fait à chaque fois plusieurs centaines de milliers de vues.

– Dieudonné est aussi présent, et c’est plus original pour un artiste français, sur RuTube. Pourquoi ?
C’est en réaction à la fermeture du compte de Dieudonné sur YouTube (lire à ce propos cet article «Exclu par YouTube, Dieudonné trouve refuge en Russie»). Sur RuTube, nous pouvons y publier tout ce que l’on veut sans risque de suppression.

Dieudonné a ouvert un compte sur RuTube, le YouTube russe, afin de bénéficier d'une plus grande liberté d'expression.

Dieudonné a ouvert un compte sur RuTube, le YouTube russe, afin de bénéficier d’une plus grande liberté d’expression.

– Pas de présence sur DailyMotion ?
On y réfléchit…

– Plus généralement, que retenez-vous de la présence de Dieudonné sur les réseaux sociaux ?

En 2011, nous avons décidé d’aller sur YouTube et Twitter poussé par notre conseiller social media, mais ça n’était pas une priorité car nous remplissions déjà le théâtre de la Main d’Or (dans le XIe, à Paris) sans passer ni la TV ni à la radio. Ce choix du social media était de recruter de nouveaux fans, et que Dieudonné puisse s’exprimer en vidéo et en public, chose qui n’était plus possible depuis quelques années.

L’approche éditoriale a été de créer un univers Iamdieudo (à l’époque Puff Daddy @Iamdiddy était le plus suivi sur Twitter, d’où ce nom) de critiquer l’actualité chaude, et cela a tout de suite très bien fonctionné. Le meilleur exemple est la vidéo sur DSK qui a généré très vite un million de visites. En voyant cela, Dieudonné s’est pris au jeu et a continué cet exercice gratuit lui garantissant de nouveau le buzz sur les mass medias, les journalistes ayant les yeux rivés sur les réseaux sociaux.

Cette prise de parole proche de l’avis du peuple a tellement bien fonctionné que la chaine Iamdieudo est devenue plus regardée que certains programmes de TV. Nous sommes fiers d’avoir été jusqu’à déranger la plus haute sphère du pouvoir de ce pays: la présidence qui n’a pas eu d’autre choix que de nous citer et de demander à ce que notre parole soit bâillonnée en janvier 2014.

Nous sommes donc le meilleur exemple en France du pouvoir du social media qui en terme de consommation a dépassé la TV depuis 2013. Le sociologue Mc Luhan disait que «le message, c’est le medium» en parlant des mass medias du XXe siècle, mais le pouvoir psychologique et aveuglant de la TV et de la radio est en train de changer de mains, car le peuple a ouvert les yeux sur le gouvernement avec des gens comme Dieudonné et Alain Soral s’exprimant sur les réseaux sociaux.

Quand Dieudonné s’essaie, avec l’un de ses enfants, à Vine (où il a quelque 5200 followers)

9 réflexions sur “Dieudonné: du suicide médiatique à la résurrection grâce aux réseaux sociaux

  1. Denis dit :

    Hallucinant cet article… Quand la fachosphère explique tranquillement sa stratégie webmarketing, les étudiants de SAWI prennent des notes et rédigent un article complaisant… triste !

    J'aime

    • Jp dit :

      Dieudo facho? Mais qu’est ce qu’il ne faut pas entendre! Denis as tu regardé un seul spectacle avant?
      Dieudo charge tout le monde ! Black blanc beur jaune tout le monde y passe ! Pour le fachisme regarde plutôt du côté des dirigeants…

      Aimé par 3 people

    • David Labouré dit :

      Bonjour Denis, l’idée de ce blog est de permettre aux étudiants de rédiger des articles en lien avec les réseaux sociaux dans le cadre de leur formation. Celui-ci répond parfaitement à la demande. Il est clair que le sujet peut être vu comme polémique mais pas le contenu. Il est intéressant de connaître l’utilisation des réseaux sociaux et son organisation pour une personnalité, y compris pour Dieudonné, qu’on l’apprécie ou pas.

      Meilleures salutations
      David, co-directeur de la formation

      Aimé par 5 people

    • Emile Payet dit :

      C’est toi qui est hallucinant, mon bon Denis. Redescends sur terre… déchire le voile qui t’empêche de voir la réalité… sort de la matrice : arrête de t’abreuver aux sources contaminées de la presse mainstream et apprends à chercher l’information, à penser et à t’exprimer par toi-même ! Tu verras, ce sera moins confortable, mais tu te sentiras tellement plus vivant !

      Aimé par 1 personne

  2. Gary dit :

    Vive Dieudo!tres bon article.Que ceux qui croient encore que Dieudo est un facho n’ont rien compris à son travail et son humour.Comme beaucoup trop de gens encore qui se font manipuler par le système.Dieudo c un loup parmis les moutons.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s