Le blogging vu de l’intérieur

Suite au super article de Sandra, voici l’éclairage d’une blogueuse mode et lifestyle. Son Bachelor HEC en poche et ne sachant pas encore quelle suite donner à son cursus universitaire, Romina décide de s’octroyer une année sabbatique afin de travailler à 100% sur son blog, Blaastyle.com, créé en 2010 déjà. Romina y partage ses inspirations mode, son avis sur les tendances actuelles et met en scène sa passion en prenant la pose. Highlights de notre échange :

  • Quel a été l’élément déclencheur qui t’a décidé à te consacrer à 100% au blogging? 

Ce sont plus les circonstances qui ont fait que je me suis mise à 100% sur mon blog. Au départ je ne pensais pas que c’était possible d’en faire un job à plein temps, mais en fait on peut passer un temps fou à répondre aux emails, faire des photos, créer les articles, se rendre à des événements, etc.

  • Y a-t-il encore un « marché » pour les blogs en Suisse ?

Oui, il y a toujours un marché pour les blogs en Suisse, bien que je ne parlerai pas à proprement dit de marché, car nous ne sommes pas compétiteurs entre nous. Je dirai plutôt qu’on se place différemment dans le secteur qui nous intéresse. Ne nous mentons pas, il peut y avoir une certaine compétition entre blogueurs, mais personnellement je ne vois pas les choses comme cela car je partage la même passion avec ces personnes.

Romina_1_bisSource: blaastyle.com

  • Quel est le positionnement de ton blog dans la blogosphère suisse ?

Je dirai que Blaastyle fait partie des blogs suisses assez reconnus. Je me situe plutôt dans un mix de mode accessible et mode luxe avec quelques pièces signées. Je me différencie par mon style avant tout. Je cherche à travailler de manière qualitative et non quantitative car je n’aime pas poster juste pour poster, ce qui engendre souvent un contenu de qualité moyenne voire mauvaise. Je préfère prendre le temps de créer l’image qui correspond à ce que je fais, à savoir de l’inspiration look, des reportages, de parler de ce que j’aime. En résumé, je souhaite garder ce côté passionnel du blog. J’ai tout de même comme objectif de faire évoluer mon blog à un niveau international.

  • Sur quels réseaux sociaux es-tu présente ? A quelle fréquence postes-tu selon les réseaux ?

Instagram : je poste tous les jours sur Instagram. Il m’est arrivé de publier jusqu’à 7 photos en une journée. Je peux te donner un chiffre précis car il existe des applications qui permettent de donner des statistiques (ici Abonné +). Je poste en moyenne 19 fois par semaine donc environ 4 par jours. Je me donne un minimum de 3 publications par jour, à part le dimanche qui est mon jour de repos sur les médias sociaux. J’y partage les petites choses du quotidien, mes activités au jour le jour, car les gens aiment voir notre intimité et se dire que l’on est aussi des personnes normales.

Facebook : je l’utilise surtout de manière promotionnelle et toujours comme update du blog. C’est vraiment sur Facebook que les gens voient qu’il y a un nouvel article et donc se rendent ensuite sur le blog, à moins qu’ils soient connectés sur Bloglovin (plateforme permettant de suivre différents blogs) mais peu le sont car il faut bien connaître le monde du blogging pour s’y inscrire. La fréquence à laquelle je publie sur ce réseau social est de 3-4 posts par jour.

Twitter : j’y renvoie tout: ce que je poste sur Facebook et Instagram est directement renvoyé sur Twitter. Quand j’utilise différentes plateformes comme Lookbook, mon nouveau look y est également directement publié. J’y poste évidemment le nouvel article du blog. J’y mets aussi parfois des états d’âme mais je ne suis pas la Twitter Girl qui va passer son temps à raconter sa vie. J’alimente donc Twitter plusieurs fois par jour.

A ma connaissance, c’est un réseau social qui apporte beaucoup de ventes. Un blogueur qui atteint une certaine renommée et qui y poste un article dans lequel il a mis un lien commercial peut obtenir une belle commission sur les ventes. Je crois que c’est le média social qui génère le plus de commissions.

Pinterest : j’ai de la peine à l’utiliser, j’épingle de temps en temps quelques images mais c’est un réseau social qui ne m’inspire pas spécialement.

  • Avec quel(s) type(s) de contenu(s) obtiens-tu le plus d’engagement de la part de tes followers et sur quel réseau social ?

C’est sur Instagram que j’obtiens le plus d’engagement, souvent quand je poste quelque chose de tout à fait banal, comme le contenu de mon petit-déjeuner.

Sur Facebook, j’ai moins d’engagement du fait de leur nouvelle politique qui veut qu’on paie pour apparaître sur le fil d’actualité des gens. Du nombre de fans que l’on a sur Facebook, seulement 10% voit nos publications, d’où la baisse de likes.

Sinon sur Twitter l’engagement est assez faible. Parfois on me retweet mais l’engagement reste moindre.

Romina_2_bis

Source: blaastyle.com

  • Quelle est ta stratégie sur les réseaux sociaux ?

J’ai une stratégie sur les réseaux sociaux, qui est probablement la même que beaucoup d’autres blogueurs : il faut publier régulièrement pour obtenir un résultat. Je pense, en effet, qu’il faut garder les gens occupés et alimenter sans cesse nos divers canaux de communication.

Sur Instagram, pour créer de l’engagement, il faut soi-même s’engager, c’est-à-dire que les gens reviendront plus facilement liker mes posts si je like les leurs aussi. Comme je ne suis pas encore une blogueuse internationale, je n’obtiens pas des likes en claquant des doigts. Du coup, je mise beaucoup sur les hashtags, ce qui permet de référencer mes photos. Mais ce n’est pas la technique ayant le plus d’impact. Je pense vraiment que pour se faire connaître, il faut aller liker les autres afin qu’ils nous découvrent.

Sur Facebook, ma stratégie est de poster les articles du blog principalement afin de générer du trafic sur Blaastyle. J’y publie aussi les liens sur lesquels je peux obtenir des commissions, au contraire d’Instagram où je ne fais aucune promotion, à moins que ce soit un concours lié à mon blog.

Sur Twitter, je poste les liens qui peuvent me rapporter des commissions, les news du blog, un peu tout et rien, c’est le principe de Twitter.

Comme j’utilise que peu Pinterest, je n’ai pas vraiment de stratégie le concernant.

  • As-tu modifié ta stratégie au fil des années? Si oui, pourquoi?

Ma stratégie a évolué depuis que je m’occupe du blog à 100%. Je dois générer constamment plus de vues, de l’engagement de la part des lecteurs, je suis donc tout le temps connectée. Je suis 24h/24 sur mon téléphone…

  • Entre blogueurs, partagez-vous vos expériences web ? Comparez-vous vos stratégies et vos résultats ?

On peut être très amis entre blogueurs mais chacun a sa vision des choses et son identité. On ne partage donc pas vraiment nos stratégies. On se taquine parfois sur le nombre de followers sur Instagram et le nombre de likes, mais en soi on ne va jamais s’échanger de conseils sur nos stratégies. Business is business !

  • Comment monétises-tu ton blog ?

En Suisse, on a de la peine à nous voir et nous utiliser comme un outil marketing. Les gens se rendent difficilement compte de l’impact que l’on peut avoir. De ce fait, les marques sont plus réticentes à nous payer. Je monétise donc mon blog par les commissions sur les ventes que je génère. Je vais bientôt également utiliser les affiliations publicitaires, c’est à dire les banners que l’on retrouve sur le haut ou les côtés de certains blogs. Il s’agira alors d’une rémunération au clic. J’ai aussi été approchée dernièrement par une plateforme qui nous permet de générer un revenu en mentionnant simplement la marque avec un lien renvoyant sur le site internet de celle-ci et en engendrant des clics sur ce lien.

Sinon je suis souvent sponsorisée, on m’offre beaucoup de produits de beauté et d’habits. Si la marque décide de faire une opération communication et veut vraiment mettre en avant une promotion, en plus du sponsoring, on peut demander une commission dépendant du trafic que l’on génère et de notre notoriété. Un autre facteur influant sur cette commission est la liberté du contenu de l’article ou non. Si la marque demande un contenu prédéfini, on peut tout à fait demander à être payé plus car il s’agit d’une simple manipulation de communication.

Si je travaille sur un projet particulier, comme un concours en partenariat avec une marque, pour lequel je crée l’article, les photos et m’occupe de la promotion marketing sur le blog, je suis payée à l’heure de travail.

  • Pour finir, à ton avis, quelles sont les erreurs à éviter sur les réseaux sociaux, et comment t’en es-tu rendue compte ?

C’est difficile de prendre du recul sur ce que je fais actuellement, car je suis à fond dedans, mais je suis consciente de certaines choses, à savoir les fautes d’orthographe par exemple. J’en fais souvent malheureusement. C’est dû au fait que je poste souvent sur le tas, très rapidement, sans relire. C’est un point à améliorer 😉

L’erreur majeure à éviter, sur Facebook par exemple, est de publier une photo avec un texte trop long. Il est important de savoir donner envie aux gens d’aller sur le blog de manière concise.

Romina_3Source: blaastyle.com

2 réflexions sur “Le blogging vu de l’intérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s