Les réseaux sociaux pas si sociables

Anti-social

Anti-social

Dans notre société qui file à mille à l’heure, il est devenu primordial de vivre pleinement sa vie et de profiter de chaque instant au quotidien. Cependant, depuis la banalisation de l’utilisation des smartphones, cette résolution n’est pas toujours respectée.

En effet, nous passons plus de temps la tête penchée sur nos appareils à étaler nos « vécus » sur les réseaux sociaux, qu’à réellement profiter de l’instant présent et de le partager avec les gens qui nous entourent physiquement.

Une vie filtrée via les réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Instagram, Pinterest… il existe une multitude de plateformes web avec chacune leur spécialité.

Outils rapides, riches en contenus, et indéniablement à la mode, les réseaux sociaux sont égaux à des ponts reliant les individus les uns aux autres. Les fonctionnalitées que celles-ci mettent à disposition, évoluent sans cesse, et nous permettent d’être systématiquement au courant de tout, à tout moment. De l’organisation d’évènement, au rappel d’anniversaire, au partage de contenus, nous sommes en permanence connectés aux autres. Mais au fond, sommes-nous véritablement plus sociables ?

Est-il possible de profiter pleinement de l’instant présent tout en le partageant instantanément sur les réseaux sociaux ?

Ne vous est-il jamais arrivé lors d’un repas au restaurant entre amis, de remarquer qu’aux côtés des traditionnels : couteaux, fourchettes et serviettes, s’est invité depuis quelques années, un tout nouveau élément sur la table, nommé smartphone ?

Si vous faites partie des plus chanceux, vous n’avez encore jamais eu à faire à un camarade de table, qui vous ignore le temps de poster la photo de son plat, sur Instagram, alors qu’il ne l’a même pas encore goûté.

Lors de concerts de musique, les divers tubes fluorescents et briquets qui permettaient aux spectateurs de partager de l’émotion, le temps d’une balade, ont laissé place aux lampes torche d’IPhone ainsi qu’aux flashes des caméras vidéos.

En effet, bon nombre de spectateurs dégainent en un temps record, leur téléphone portable afin d’enregistrer la prestation scénique dans le but de la publier sur les réseaux sociaux et de la partager avec le plus grand nombre d’internautes.

N’aurait-il pas été préférable d’immortaliser ce moment grâce aux sentiments de bien-être et de joies ressentis, et de le partager avec un regard ou un sourire avec la personne qui nous accompagne, voir même avec l’inconnu sur notre droite, qui partage ce même sentiment, et dès lors de se sociabiliser au sens propre du terme ?

Le fait de se concentrer à capturer de belles images en se faisant bousculer, empêche le spectateur de se détendre et de « vivre » et d’apprécier le concert à sa juste valeur.

Le partage sur les résaux sociaux

Le partage sur les réseaux sociaux

« Miroir ! Miroir ! Dis-moi qui est le plus heureux ? »

Il est certes fort agréable de récolter de multiple « likes » et des commentaires admiratifs concernant nos photos ou vidéos publiées. Les gens nous envient-ils d’avoir eu le privilège de manger ce repas qui semble si succulent ? D’avoir été présent au concert de tel artiste ? D’avoir eu les moyens de partir en vacances dans tel pays et d’avoir fait telle activité ?

Probablement que oui ! Mais le reflet de nos publications à travers les réseaux sociaux, est-il véritablement ce que nous avons vécu ? Leur admiration, envie, est-elle légitime ?

Nous avons tendance à théâtraliser nos publications, digne des plus grands metteurs en scène, nous avons le don de prendre la pause, de mettre en valeur tel lieu, événement, objet, retrouvailles. Nous vendons du rêve, du « fake », de l’illusion !

En perpétuelle recherche de bonheur, il nous est parfois difficile de ne pas se comparer aux autres. Dans un besoin de prouver, parfois même rien qu’à nous-même, que nous sommes des privilégiés dans ce monde.

Sociabilité

Depuis toujours, l’Homme a cherché à se sociabiliser, et au fur et à mesure des périodes, à partager des moments privilégiés avec d’autres individus. D’après le Larousse français, « se sociabiliser » signifie « individu qui vit en société, qui se lie facilement aux autres et avec qui il est agréable de vivre ».

Vivre, certes, au sens propre, signifie être en vie, perdurer, mais au sens figuré cela signifie également, « Eprouver quelque chose, profiter de la vie, en la rendant épanouissante».

Bien évidemment les réseaux sociaux permettent de garder contact avec nos connaissances, voir même de créer de nouveaux liens. Par ces différents outils à disposition, il est devenu beaucoup plus accessible de communiquer et de faire perdurer les relations vouées à prendre d’autres chemins.

Nous avons de plus en plus d’«amis » qui partagent notre «vie» alors oui certes nous partageons nos expériences, nos passions et nos vécus, mais est-ce vraiment cela « se sociabiliser » ?

Posons-nous la question de combien de nos amis « virtuels » voyons nous réellement en vrai ? Nos échanges sur les réseaux sociaux sont-ils concrets, rationnels, et réellement partagés, ou juste publiés dans le but d’un profit ou d’un intérêt ?

Téléphoner à un ami pour lui souhaiter joyeux anniversaire de vive voix, vous permettra de véritablement vous démarquer et de toucher la personne sincèrement, que d’envoyer une animation impersonnelle à ce dernier. C’est un véritable lien que vous créez, et quand bien même qu’exceptionnel, il aura un retour sur investissement bien plus « lucratif ». En effet, ce geste accentue la valeur de votre pensée à l’égard de ce dernier, qui, vous invitera peut-être même à sa fête.

«Loin des yeux loin du cœur » grâce aux réseaux sociaux, ce proverbe semble bien menteur. Mais dans le cas des relations que nous avons à proximité, il est juste d’avouer, que les réseaux sociaux ont un effet inverse. En effet, nous avons pour habitude de favoriser un contact rapide grâce aux différentes plateformes de communication, que de privilégier une rencontre physique qui demandera, de consacrer plus de temps à cet effet.

A privilégier le monde virtuel, nous en perdons même l’essence de la relation à l’autre. Il devient, pour certains, moins aisé de communiquer en face à face, à en devenir maladroit et le regard fuyant.

De ce fait nous pouvons conclure que les réseaux sociaux ne nous rendent pas forcément plus sociable, au sens propre du terme.

Vous reconnaissez-vous dans cette vidéo, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux ? Quel protagoniste êtes-vous?

Hilda AVAKIAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s