Assiette du goût

Sion Fête du Goût peut-elle encore se passer de la symphonie des médias sociaux?

En fréquentant récemment la Fête du Goût de Sion, je me suis demandée face au succès et l’engouement qu’elle rencontre année après année, si les médias sociaux pouvaient bien lui être utiles.

La Fête du Goût de Sion

Elle n’est pas seulement un événement festif parmi d’autres pendant la semaine du goût suisse, c’est La manifestation sédunoise par excellence qui regroupe sur une journée plus de 12’000 visiteurs. Elle met en valeur, dans une ambiance conviviale, la vielle Ville de Sion, la gastronomie de ses restaurateurs et la qualité des crus de son vignoble un verre de vin à la main.

Atmosphère de la Fête du Goût de Sion

Atmosphère de la Fête du Goût de Sion

Du Terroir à l’Urbain

La démarche Sion Terroir Urbain, un positionnement de la Ville de Sion qui met en exergue un paradoxe entre urbanité et tradition. La promotion de la manifestation est assurée principalement par les médias traditionnels et locaux, soit la presse papier ou la radio régionale. Sion Fête du Goût: une manifestation emblématique de ce positionnement. Pourtant, à l’heure du digital, c’est le goût du papier. Une promotion absente des nouveaux vecteurs de communication digitale. Les réseaux sociaux Facebook, Twitter Instagram ou Pinterest pour ne citer que ceux-ceci sont quasi inexistants.

#1815-2015 : la Suisse dans votre assiette !

Et pourtant à édition spéciale communication spéciale?

L’année 2015 est l’année de la promotion du Canton du Valais de manière générale et celle de Sion la capitale en particulier.

Année du Bicentenaire (1815-2015), une année riche en événements dit-on, le cadre est posé et jouit d’une posture rêvée. N’est-ce-pas là une occasion pour rebondir sur cette actualité?

Déployer des forces ou doubler d’inventivité pour communiquer avec son ère digitale! Pour fêter le 200e anniversaire de l’entrée du Valais dans la confédération, les restaurateurs de la Fête du Goût de Sion proposent au moins un plat typique de l’un des 26 cantons suisses qui leur a été attribué.

En effet, le thème choisi pour cette édition : La Suisse dans votre assiette! Soit une vingtaine de stands de restauration tenus par des établissements sédunois et 13 caves membres de l’Association des Encaveurs de Sion. Il va sans dire que vu de l’extérieur, l’Association Fête du Goût de Sion a pu rater une opportunité clef ou majeure pour s’exprimer digitalement avec tous ces cantons organiquement dans nos assiettes. Le succès aurait été cousu de fil blanc. Nous qui parlons de barrière Röstigraben, n’était-ce pas une petite ouverture exploitable? Je m’explique :

  • 13ème édition de la Fête du Goût de Sion
  • 13 caves d’envergure et de haute qualité dont Provins, la plus grande cave de Suisse. De plus, ajoutons la coïncidence du calendrier
  • 13ème coupe de suisse du FC Sion
  • 13 étoiles sur le drapeau valaisan et
  • 13 au Gault et Millau pour une majorité de restaurateurs sédunois présents

C’est presque trop beau pour être vrai!

Le sentiment d’y voir une succession d’indicateurs à un moment convergent: philosophie poursuivie par The Persuaders cabinet de conseil fondé par Cédric Déniaud qui :

“…travaille à partir de la stratégie de votre entreprise pour construire une stratégie digitale alignée et parfaitement imbriquée dans l’organisation…”  The Persuaders

Et si cette fête (l’entreprise) devait construire sa transformation média (stratégie digitale) avec les partenaires concernés (l’organisation):

  1. Etablissements publics
  2. Association des Encaveurs de Sion
  3. L’office du tourisme de Sion

A fortiori, il est jugé inapproprié par les organisateurs de repenser la stratégie. Est-ce le postulat ?

Lorsque je pense à des actions de certaines marques, il a fallu bien moins de coïncidences pour créer une stratégie média suivit d’un buzz !

Dans le doute, je me dis que la posture adoptée est réfléchie. M. Cédric Deniaud nous avait bien mis en garde lors de sa conférence à Lausanne 11-12 Septembre 2015

“sans vision claire, sans stratégie et dans la confusion, la règle serait de peut-être retarder, voire renoncer à sa présence digitale”.

L’événement semble par certains aspects au sommet de sa courbe de maturité. Serait-ce de la naïveté que de se passer des médias sociaux?

Les attentes de certains participants reflètent pourtant une attitude traditionnelle et satisfaite

D’autres opinions montrent plus d’ouverture vers l’extérieur du Canton

Serait-il de mise que les organisateurs remettent en question le modèle d’affaire de leur manifestation? l’ Interview du Président du comité Sion Fête du Goût nous formule sa réponse.

Pour perpétuer l’engouement ne faudrait-il pas innover? Et si les enjeux passaient par une Stratégie Médias Sociaux globale, et par l’usage adéquat des réseaux sociaux? Cédric Deniaud a insisté sur l’idée que l’innovation et l’évolution passe aussi par la rénovation du modèle ancien.

Lorsque l’audience à 37.2 est à portée de main, les réseaux sociaux sont des atouts de taille pour prendre le pouls en temps réel. Cette approche permettrait à des associations faîtières (restaurateurs, encaveurs et hôteliers) en mal de promotion, de diversifier leur clientèle et de toucher des cibles non atteintes principalement hors canton.

Et si la symphonie des médias sociaux était la fontaine de jouvence et soutenait le rajeunissement d’une image un peu grisonnante? L’office du tourisme serait probablement LA plateforme adéquate pour tester et apprendre, de créer une opportunité rêvée de gagner en valeur et assoir sa notoriété par une communication contemporaine!

Après tout, Sion Terroir Urbain doit avoir cette touche d’innovation qui renforce le rôle de capitale qui vit avec son temps, même si les mauvaises langues diront que la ville demeure un grand village.

Où se place donc le Valais technologique que le canton souhaite promouvoir en plus de son terroir?

La mise en oeuvre d’une stratégie de médias sociaux ad hoc et séduisante dans la capitale serait un parfait exercice de cette vision du Canton du Valais. Elle permettrait d’ailleurs de faire d’une pierre deux coups :

  1. Réussir la mue digitale qui respecte les notions d’héritage, d’authenticité, de tradition hôtelière, de gastronomie et culture du vin demeure un objectif certain. La Fête du Goût de Sion réunit dans un écrin unique une multitude d’acteurs emblématiques d’un savoir-faire valaisan artisanal largement reconnu.
  2. Capter une nouvelle clientèle qui pourrait devenir les influenceurs de demain sur les médias sociaux.

L’événement Sion Fête du Goût est mûr pour une telle  étape.

Benchmark : quel exemple ?

Malgré cet oeil un peu critique, surtout vis-à-vis d’une manifestation dont les signes d’essoufflement ne sont pas encore clairement visibles, il est opportun de se demander si un benchmark intéressant existe en Valais.

La réponse est véritablement oui avec la Foire du Valais. Depuis plusieurs années, la manifestation sait très bien tirer parti de l’esprit des réseaux sociaux, avec notamment une approche décalée, conviviale et engageante. L’utilisation des réseaux sociaux, relayés de la même façon par les médias traditionnels

  • Facebook de Rhône FM
  • Twitter du Nouvelliste
  • Hashtags spéciaux ou encore
  • Applications smartphone dédiées à la manifestation

font que la Foire du Valais est devenue l’événement populaire du genre le plus fréquenté en Suisse. Sans en être la raison principale, les réseaux sociaux ont su imprimer un style à la manifestation qui la font rayonner au-delà des frontières cantonales.

A méditer donc pour #sionfetedugout qui pourrait simplement mettre en place des outils pour apporter un souffle nouveau (avant que l’événement ne s’essouffle)!

14 réflexions sur “Sion Fête du Goût peut-elle encore se passer de la symphonie des médias sociaux?

  1. Valérie Jacquat dit :

    Impressionnant Halima, tu as réalisé toi-même les vidéos? Ton article lance celui que je vais publier demain sur la pâtisserie! Gastronomie, j’approuve! Félicitations pour cet article très riche!

    J'aime

    • Halima Servageon dit :

      Bonjour Valérie,
      Merci d’avoir pris le temps de commenter cet article:-)
      Oui les vidéos c’est moi-même et elle ne sont pas d’une haute définition que j’aurais espéré !
      Au plaisir de te relire ou revoir:-)

      Aimé par 1 personne

    • Halima Servageon dit :

      Bonjour Michael,
      Un grand merci d’avoir pris le temps de lire et commenter !
      Ce serait un plaisir d’organiser une sortie lors de la prochaine édition et découvrir ses coulisses !
      Bien à toi, Halima

      J'aime

  2. pascalsimonetto dit :

    Félicitations pour ton travail , comme quoi les habitudes et racines traditionnelles ont du potentiel de développement au niveaux des ms, la génération Y a déjà pris le pouvoir au niveau du public (bien entendu cela dépend de l’événement) , ce n’est qu’une question de temps et peut être des personnes en place pas complètement à la page (et bientôt à la retraite:-)? à bientôt.pascal

    J'aime

    • Halima Servageon dit :

      Bonsoir Pascal,
      Merci pour ton commentaire.
      J’ai en effet, rédigé cet article avec mes doutes et mes convictions. La génération Yers est en effet bien représentée dans les fêtes populaires. Retrouver des racines est le moment où l’on peut prendre le temps: un luxe aujourd’hui. Cela devient sans doute LE positionnement à véhiculer sur les MS justement. C’est peut-être du paradoxe entre vie trop active et racines que viendra la vraie richesse d’une image. Vive les traditions !

      J'aime

    • Halima Servageon dit :

      Bonsoir et merci Anne-Laure pour tes compliments que je pourrai t’adresser pour ta dexterité technique lors des cours!
      Au plaisir de te revoir.
      Halima

      J'aime

  3. mcbahia dit :

    Salut Halima,

    Commençons d’abord par l’émotionnel: BRAVO! je trouve bien rédigé et articulé , on y prend goût..
    Et effectivement donne envie d’aller à la fête et pose bien la problématique des médias sociaux à intégrer dans un événement.

    et le rationnel…:
    Tu dis : Lorsque l’audience est à 37.2 (je sais que c’est la notion développée par Deniaud) est à portée de main, tu pourrais faire un lien et expliqué ce que cela veut dire, si tu parles au directeur de la fête c’est pas l’argument qui va le convaincre.
    Autre chose : tu parles des successions de 13, 13, 13 tu aurais pu utilisé le terme de « momentum » en cette année 2015, c’est l’année idéal pour booster la chose.

    Une marocaine qui fait la promotion du Valais, c’est un cadeau en or pour un parti politique! Allez vas-y réseaute à fond!

    Tu devrais proposer à Renée et David et aux étudiants du Sawi d’animer la fête du goût 2016.

    Je sais je suis bavard, dans tes mots clés pourquoi n’as tu pas mis fête du goût Sion Valais, je sais pas exactement l’impact des mots clés d’un blog dans l’algoryhtme de google mais peut-être cela a-il un poids ?

    J'aime

    • Halima Servageon dit :

      Bonjour McBahia,

      Merci pour tes commentaires bien concis et pour les félicitations.

      Pour répondre à tes divers interrogations voici mes réponses :

      -La notion 37.2(température humaine) est certes une notion stratégique développée par M.Cedric Deniaud. Délibérément, je n’ai pas jugé nécéssaire de rendre cette notion technocrate en créant un lien supplémentaire à lire, mais je te l’accorde pour des experts, cela aurait pu être un plus.

      -Concernant la notion du Momentum j’ai tergiversé longuement avant de décider de ne pas l’inclure. J’ai estimé que l’anglissisme (dans le cas d’un sujet populaire) pouvait paraitre une manière hautaine d’exprimer ces indicateurs convergents (soit 13, 13, 13)

      -Ensuite, je souhaitais plus mettre en avant Sion dans le Valais et pas les 2 en même temps.

      -Et la suggestion « animation de l’Edition 2016 by #sawisms2015 » m’a traversée l’esprit, mais pas jusqu’à demander à Renée et David.
      A méditer 🙂

      Encore merci pour cet engagement et au plaisir de te relire.
      Halima

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s