YouTubers : les nouvelles stars du web

Youtubers

Introduction

Mes enfants (9 et 11 ans) m’ont fait découvrir les vidéos de Norman et Cyprien sur YouTube. Deux stars du web qui sont suivis par plusieurs millions de fans et qui divertissent toute une génération grâce à leurs vidéos. Ils sont les Michael Jackson de mon époque. Et moi, je ne les connaissais même pas! Quel paradoxe. Ces jeunes talents savent tout faire : écrire, jouer, tourner, monter et pour certains le net a changé leur vie. De véritables « entreprises » sont nées, pouvant rapporter à leurs créateurs jusqu’à un million de dollars, voire plus, en revenus publicitaires. On les appelle les YouTubers.

Youtuber, c’est quoi ?

Un YouTuber est une personne qui diffuse des vidéos sur YouTube. YouTube compte plus d’un milliard d’utilisateurs, soit près d’un tiers des internautes du monde entier. Chaque jour, ces internautes regardent des centaines de millions d’heures de vidéos, générant plusieurs milliards de vues.

YouTube étant un réseau social à part entière, des communautés se forment autour des chaines des YouTubers. Les internautes aiment, commentent et partagent les vidéos sur leurs propres réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, les blogs et les sites spécialisés. L’objectif d’un YouTuber est d’atteindre un maximum de personnes et d’agrandir sa communauté. Pour cela, il poste régulièrement de nouveaux contenus.

Il existe de nombreux genres de YouTubers. Certains sont tournés vers l’humour comme Norman, et son compère Cyprien. Ils sont souvent regroupés en collectifs, comme le Studio Bagel (racheté à 60% par le groupe Canal+) ou Golden Moustache, lancé par le groupe M6. D’autres YouTubers parlent de jeux vidéo, comme Squeezie ou le suédois PewDiePie. Un autre genre, davantage prisé par le public féminin : les Youtubeuses beauté.

YouTuber, un métier ?

YouTube fête ses dix ans cette année, on parle donc de quelque chose d’assez récent. Les premiers à vivre exclusivement de cette plate-forme le sont depuis un peu plus de cinq ans. La grande majorité des YouTubers ayant aujourd’hui plus d’un million d’abonnés ont donc commencé leur chaîne avant même que la monétisation ne soit généralisée.

Bien plus qu’un passe-temps, être YouTuber peut en effet devenir un métier ! Les YouTubers célèbres sont généralement partis de trois fois rien : une bonne idée, une caméra et souvent leur chambre pour décor. Ils partent de rien et font preuve de persévérance. Une fois que leurs vidéos affichent un nombre intéressant de vue et un taux d’engagement élevé cela leur permet de devenir « Partner » YouTube et leur avenir peut décoller.

YouTuber, ça gagne de l’argent ?

Les YouTubers ont plusieurs possibilités pour toucher une rémunération à partir de leurs productions :
1. YouTubeYouTube

YouTube est un véritable business. Son chiffre d’affaires provient de ce que lui versent les annonceurs à chaque fois qu’un internaute visionne une publicité. Plus les contenus à succès sont nombreux, plus la société peut élargir son marché publicitaire. Elle a donc tout intérêt à encourager les créateurs de vidéos à succès. Elle leur propose donc un partage des revenus publicitaires. Pour 1’000 vues, le vidéaste touchera environ 1 euro. C’est donc à partir d’un millions de vues que les choses sérieuses commencent.

YouTube peut également proposer aux YouTubers de redistribuer, via la régie publicitaire de Google nommée Adsense, une partie des revenus qu’ils touchent grâce aux publicités que les annonceurs achètent sur leur plate-forme. Plus le vidéaste fait de vues, plus il y a de publicités qui sont visualisées sur sa chaîne et donc plus il est payé. Il y a beaucoup de variantes qui rentrent en compte dans le revenu, comme le thème des vidéos, la durée des vidéos (plus une vidéo est longue plus la durée de la publicité peut être longue et donc plus elle rapporte), la qualité des contenus ou plus globalement la notoriété de la personne qui les publie.

2. Contrats publicitairesContrat publicitaire

Un autre moyen pour eux de se rémunérer est de passer directement des contrats publicitaires avec les marques. On parle de vidéos sponsorisées, de partenariats, de placements de produits, d’affiliations, etc. La pratique est très largement répandue notamment dans le milieu de la beauté et des jeux vidéo. Les vidéastes y donnent leurs conseils et sont des prescripteurs. Les marques s’intéressent donc de plus en plus à eux et sont prêtes à payer des sommes folles pour que leurs produits apparaissent dans les vidéos des YouTubers les plus populaires. Même si cette pratique est fréquente, elle reste encore bien souvent sous la table et certains vidéastes ne précisent pas comme ils le devraient qu’ils ont été rémunérés pour parler de tel ou tel produit.

3. Financement par les abonnésFinancement par les abonnés

Certains vidéastes font le choix de laisser les partenariats ainsi que la publicité de côté et préfèrent que leur travail soit directement financé par la communauté qui les accompagne. Des sites dédiés à ce système ont même vu le jour. L’exemple le plus connu en France est celui de Tipeee, qui fédère pas mal de YouTubers, dont les contenus sont essentiellement culturels ou éducatifs.

4. Le merchandising et les partenariatsLe merchandising

En complément, certains Youtubers ont fait le choix de développer des produits dérivés : t-shirts, coques de téléphone, applications mobiles, livre, etc… Cyprien gère par exemple une boutique en ligne entièrement dédiée à ses produits dérivés.

Dans tous les cas, les revenus sont déterminés par la communauté qui suit les vidéastes. Le nombre d’abonnés compte, mais il est à prendre avec des pincettes : un YouTuber peut en avoir accumulé au fil du temps, mais cela ne signifie pas que ceux-ci sont encore actifs ou s’intéressent encore à son travail. Les revenus d’un créateur ne pourront jamais être réguliers et fixes. Ils varient tous les mois en fonction des nombreux critères qui existent. Il faut donc une excellente base de fans pour pouvoir se consacrer à cette activité.

Les YouTubers qui se disent professionnels et qui vivent de leur passion sont tenus de déclarer auprès de l’Etat leurs revenus. Ils ont un statut juridique reconnu par l’Etat, tout comme peut l’avoir l’électricien, le boulanger ou le coiffeur du coin.

Depuis fin janvier 2015, la plateforme YouTube limite la possibilité de rémunération uniquement aux YouTubers qui publient des contenus jugés originaux. Ce qui fait râler de nombreux YouTubers qui produisaient jusqu’alors des contenus plus classiques et qui se retrouvent ainsi rayés du programme « Partners » de YouTube.

Jessica

Jessica, YouTubeuse mode – Parodie –

Youtuber star, quelles qualités ?

Etre YouTuber n’est pas donné à tout le monde. Le succès n’est jamais garanti et se construit au fil du temps. Les personnes qui se lancent dans l’aventure, sont à la base des passionnés qui ont envie de partager leur passion avec un public réceptif. Si leurs vidéos ont du succès, ils se doivent d’alimenter leur chaine YouTube en publiant leur contenu régulièrement afin de fidéliser et d’agrandir leur communauté.

Les 10 conseils et astuces pour devenir une star sur YouTube
1. Restez cohérent et « djeunz »

Il faut rester dans la thématique de votre contenu. Toujours garder le même ton et le même format de contenu. Peu importe votre âge, il va falloir optez pour un ton « djeunz » car votre cible est jeune, voire très jeune. Et il faudra du rythme, du rythme, du rythme.

2. Restez soi-même

Partagez votre passion, vos conseils, votre expérience de façon naturelle sans vous donner un genre. Les internautes aiment s’identifier aux travers de vos vidéos et pour cela il faut rester naturel. N’utilisez pas de mots trop compliqués.

3. Etre patient

Le succès ne viendra pas forcément dans les mois qui suivront vos premières publications. Cela peut prendre plusieurs années. C’est aussi une façon de tester si vous êtes vraiment un passionné. Pendant ce temps, pensez à bien vous tenir au courant des dernières modes pour ne pas passer pour un has-been : ce serait la fin de votre carrière.

4. Soyez proche de votre public et créer le dialogue

Oubliez votre nom de famille si vous voulez cartonner sur YouTube, à l’instar des Norman, Cyprien, Elsa et Guilhem. Sûrement parce que ça vous rend plus proche de votre public. Soyez accessible et disponible pour répondre à votre communauté et incitez-les à partager vos vidéos. La relation avec vos abonnés doit être entretenue et certains YouTubers postent même des vidéos de leurs fans.

5. Collaborez et diffusez votre marque

Commentez les vidéos qui vous ressemblent, n’hésitez pas à vous abonner à plusieurs chaînes YouTube et à faire partie d’une communauté. Développez les relations avec les blogs influents. Ceci vous permet de continuer à inscrire votre marque et d’être visible. Utilisez le fameux « Fisheye » (petit objectif à l’angle de champ très grand qui déforme un peu tout) et qui vous permettra d’être immédiatement identifié à la grande famille des podcasteurs.

6. Optimisez vos vidéos

Travaillez bien votre titre, de façon claire et synthétique, les tags, les descriptions et les visuels. Il faut que les internautes sachent à quoi s’attendre lorsqu’ils vont cliquer sur votre vidéo. C’est très important pour la recherche. Quant aux annotations, elles permettent de rendre vos vidéos interactives.

7. Réfléchissez à l’heure de publication

Une fois la vidéo en ligne, l’heure est au partage et à la communication. Facebook est un très bon relai de communication. Cependant, il faut garder en tête que ce réseau social met en avant pendant une heure le post d’une page Facebook sur le fil d’actualité des personnes qui la suive. Il faut donc bien choisir l’heure à laquelle publier ses posts.

8. Ne pas avoir peur des haters

Si vous avez peur de ce que les gens pensent de vous, vous ne serez jamais YouTubeur à succès. Prenez par exemple EnjoyPhoenix. Elle lance sa chaîne de cuisine et se trompe dans le thermostat, résultat tout le monde crame son cake. Au lieu de s’apitoyer sur son sort et à ressasser les critiques, elle se fend d’un tweet drôle et bien senti, laissant les jaloux dans leur jalousie.

9. Se renouveler

Pour ne pas lasser votre public, il faudra se renouveler encore et encore. D’une part dans vos vidéos et d’autre part en favorisant les autres interactions avec vos abonnés : relevez des défis, surprenez vos fans sur les réseaux sociaux et divertissez votre communauté afin qu’elle reste active même sur les autres chaines (elle parlera de vous).

10. Trouvez le bon rythme

Adaptez votre rythme de publication à votre audience qui consomme déjà beaucoup de vidéos et offrez la possibilité de voir en une fois les nouveautés publiées. Si vos abonnés regardent plusieurs vidéos à la suite, ils resteront longtemps sur votre chaine (bonne rétention d’audience), ce qui est bien vu par YouTube.

Youtubeuse, ça existe aussi ?

Youtubeuses, ça existe aussi

Source: Genderbend YouTubers (and me)

YouTube semble être un métier de mecs à la base, mais depuis peu il est devenu le nouveau terrain de jeux des créatives qui y multiplient les tutoriels beauté, conseils mode et vidéos humoristiques.

Petites sœurs des bloggeuses, les YouTubeuses émergent de leurs chambres, où elles se mettent en scène, face caméra. Devenu un travail à plein temps pour certaines chanceuses, l’humour en vidéo n’est plus une affaire d’hommes. Dans le top 10 des Youtubeurs les plus riches, d’après le site Brand and Célébrités, on retrouve Marie Lopez, âgée de 20 ans, surnommée Enjoy Phoenix. Elle gagnerait 3’500 euros par mois, sans compter les cadeaux donnés par les marques, qui ont rapidement assimilé que la YouTubeuse influence l’achat des produits. Petite sœur française qui murmure à l’oreille des ados, EnjoyPhoenix était le mois passé à Genève, pour une séance dédicace de son livre autobiographique. De mémoire de Genevois et de libraire, on n’avait jamais vu ça : 1’500 dédicaces signées en six heures ! Et Marie fait un score de 500 000 exemplaires avec son bouquin, ce qui est supérieur à un prix Goncourt !

Enjoy Phoenix à Genève

Enjoy Phoenix à Genève

Aujourd’hui, certaines Youtubeuses sont plus puissantes que les grands sites féminins.

Pourquoi je ne les connais pas ?

Vous ne connaissez pas PewDiePie, la star internationale aux 37 millions d’abonnés? Michelle Phan et ses 8 millions d’abonnée? Les noms de Mister V, Natoo, SqueeZie, Seb la Frite ne vous disent rien ? Moi non plus. C’est très certainement parce que vous avez plus de 25 ans !

Il y a une vraie césure générationnelle. Aussi forte soit la notoriété des YouTubers dans le jeune public, aussi inconnus sont-ils pour la plupart des adultes et personnes plus âgées. Mais pourquoi les jeunes ne partagent-ils pas cette passion avec leurs aînés ? C’est une question de contenu et de centres d’intérêt, mais pas seulement. Les vidéos se regardent seul depuis son portable ou son smartphone et sont ensuite partagées dans le cercle d’amis. Il n’y a pas de rendez-vous intergénérationnel comme on le trouve avec la télévision où tout le foyer regarde la même chose. De leur côté, les YouTubers préfèrent se concentrer sur leurs projets web plutôt que de passer sur le petit écran… même si les chaînes seraient prêtes à se les arracher.

Top 10

Petite leçon de rattrapage avec le classement des YouTubers les plus grands au monde

YouTube, quel business pour les entreprises ?

YouTube fait son show auprès des entreprises. Plus de deux milliards de visionnages de vidéos sont monétisés chaque semaine sur YouTube, ce chiffre en constante augmentation n’est pas anodin. En effet, le support vidéo permet de communiquer sur les produits et services, d’une façon plus efficace et plus dynamique qu’avec du texte et de l’image. Cela améliore nettement le référencement de la marque grâce aux différents outils mis à disposition par YouTube (mots clés, description du contenu…) et permet aux marques de communiquer plus souvent vis à vis de leurs clients de façon plus ciblée (lancement produits, événement, salon, anniversaire…).

Les marques cherchent à travers cette forme de communication à toucher une cible bien définie avec un discours plus personnel et surtout plus attractif. Pour les annonceurs, l’intérêt est de trouver un ambassadeur célèbre disposant d’un fort capital sympathie au près d’un public ciblé. Le but étant de promouvoir l’image de marque et « le brand love » auprès de ses cibles. C’est aussi ce que l’on peut appeler du Branded Content. La marque crée son propre contenu en s’associant à un contenu déjà existant, reconnu et apprécié par un public. Elle s’identifie à ces YouTubers qui revisitent leurs vidéos à la façon de la marque. Par exemple, Norman a signé plusieurs publicités pour Crunch et Orange.

En conclusion

YouTube est devenu en l’espace de quelques années, le terrain de jeu d’une nouvelle génération d’artiste, étiquetés YouTubers. Les meilleurs rassemblent des centaines de milliers voire des millions de spectateurs. Qui dit « succès », dit « audience » donc « business » et « argent ». Le virtuel, le non palpable, est le marché de demain. Il est donc tout à fait normal que les grandes entreprises investissent dans ce secteur florissant. Elles veulent en profiter pour placer leur marque et élargir toujours plus leur notoriété en touchant leur public cible.

YouTube a bien saisi qu’il fallait chouchouter ces créateurs afin d’alimenter ce business. Ainsi, après Los Angeles, Londres, Tokyo, New York, Sao Paulo et Berlin, Google vient d’ouvrir à Paris, un espace qui leur sera réservée et baptisé YouTube Space.

Devenir YouTubeur, c’est le rêve de plus en plus d’ados, mais la concurrence est très rude. C’est un peu comme devenir un artiste connu, il faut de la patience, beaucoup de travail et une certaine forme de talent.

Le mercato du web bat son plein et la chasse aux talents est ouverte.

__________________________

Evénement
Rencontrez les stars de YouTube, les 7 et 8 novembre prochains à Paris. Réservez dès maintenant!

Lien utile
Installez gratuitement l’application Fisheye depuis l’Apps Store.

8 réflexions sur “YouTubers : les nouvelles stars du web

  1. Valérie Jacquat dit :

    Après relecture, (j’avais parcouru la première fois en vitesse sur smartphone), j’aime beaucoup ton point de vue de l’intérieur! Personnellement, j’espère que Youtube restera gratuit encore longtemps, car j’adore suivre des chaînes américaines, tellement délurées!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s