Guggenheim NYC

MUSEES ET RESEAUX SOCIAUX EN 2015:

En 2015 les musées se concentrent sur l’individu.

Améliorer leurs expériences, leurs perceptions, créer un dialogue.

C’est une Communication 37.2°; centrée sur l’individu.

Non plus une communication traditionnelle 360° à sens unique.

Les musées ont tous en commun un capital: leurs collections qu’ils entretiennent vivantes sur les réseaux sociaux.

Actuellement, beaucoup de collections sont virtuellement accessibles sur leur sites et certaines sur Google Art Project.

Google Art Project est une plateforme mis en ligne par Google en 2011, permettant de visiter virtuellement différents musées. Moma est parmi les 15 premiers musées sélectionné, le Musée Olympique est le 1er musée Suisse représenté.

Une des grandes forces de notre culture est de transmettre des photos et des films de ce patrimoine immatériel qu’est notre « art de vivre ».

Comme pour une compagnie ou une marque, il est impératif que l’institution culturelle développe une stratégie qui réponde aux objectifs de visibilité générale et positionne la spécificité propre du musée.

Que ce soit pour un grand musée de portée internationale ou une plus petite institution, la présence sur les réseaux sociaux est devenue incontournable, « à condition que sa stratégie soit pertinente et articulée selon ses objectifs », souligne David Vuillaume, Secrétaire général de l’association des musées suisses, qui insiste sur l’importance de l’objectif :

Attirer des visiteurs?

Les impliquer dans des événements ou des expositions ?

Sensibiliser une audience particulière ?

Partager le contenu des expositions ?

Engager un dialogue, un échange avec le visiteur ?

Fidéliser l’audience (community building)?

Toucher de nouveaux groupes cibles?

Acquérir de nouvelles connaissances sur les collections (crowdsourcing)? 

Oui, on communique avec 1 personne, la relation change et s’articule différemment selon les plateformes.

L’importance de l’accueil est vitale, tant physique que virtuel.

Il s’agit de :

Réfléchir > Observer  > développer une stratégie et la mettre en oeuvre.

Les réseaux sociaux sont des outils supplémentaires qui permettent de raconter une histoire différemment et de générer une interaction avec son audience.

Les musées communiquent principalement sur Facebook, Twitter et Instagram.

Certaines stratégies d’engagement sont particulièrement originales.

Le Rijksmuseum : a réussi le défi de connecter l’individu avec l’art et l’histoire. 

Sa force: inviter son audience à s’approprier sa collection dans un processus créatif unique.

Le Rijksmuseum d’Amsterdam (vénérable institution fondée il y a 215 ans) est connu pour avoir toujours été innovateur, dans tous les domaines, sa démarche est résolument moderne.

Regardez cette vidéo exceptionnelle (5,753,602 vues sur Youtube) réalisée à l’occasion de sa réouverture en 2013 après 10 ans de rénovation.

Le Rijksmuseum utilise les réseaux avec maestro et il a réussi à impliquer son audience dans son univers.

Le projet « Rijks Studio », référence pour tous les musées, vous invite à créer votre propre oeuvre avec des éléments d’oeuvres existantes. Vous vous inscrivez via FB, vous accédez aux collections, vous modifiez une œuvre, vous enregistrez votre création sur votre ordinateur et vous pouvez la partager ou l’acheter, vous ne devez pas être à Amsterdam.

C’est gratuit, il n’y a pas de copyright et c’est sans limite.

Pour la 2ème fois, le Rijks Studio a remis ses prix de la création la plus originale.

Tout est permis et tout le monde peut participer : Les 10 meilleures créations  seront exposées au Rijks et les 3 premiers recevront un prix ( 1er prix € 10,000 Rijksstudio Award 2015, 2ème prix, € 2,500, 3ème € 1,000).

A ce jour , 224,541 Rijksstudios créations on été réalisées.

Belle stratégie d’engagement !

LE RIJKS: Son Ecosystème

Facebook: 246,943 Page Likes 146,433 visiteurs

Twitter: Rijksmuseum Compte certifié @rijksmuseum

Tweets: 9 958  Abonnements:1 399  Abonnés: 120 k  Favoris: 1 955

Instagram: 245 publications 23.6k abonnés 138 suivis

MOMA: Museum of Modern Art

Sa force: sa capacité à créer un dialogue et stimuler son public.

Le MOMA, exemple de réussite avec un département digital de 70 personnes soutenu par un budget conséquent, est le premier musée visité virtuellement au monde.

Si le MOMA bénéficie de 3 millions de visiteurs annuels, 43 millions de personnes seront en relation avec l’écosystème social media du MOMA.

Les visiteurs partagent leurs expériences.

MOMA: Son Ecosystème :

FaceBook:  1 813 704 Pages likes   825,023 visiteurs

Twitter: Museum of Modern Art Compte certifié @MuseumModernArt

Tweets: 8 442 Abonnements: 3 131 Abonnés 2,37 M Favoris 2 322

Instagram: 1,368 publications  1m abonnés, 256 suivis

YouTube: Moma tv 48 808 abonnés  Periscope: 46 862

La campagne « I went to moma » a consolidé les liens entre le musée et les adolescents, elle a engendré un engagement.

Elle lui a dédié une page FB momateens (user generated content).

LACMA: the Los Angeles County Museum of Art

Sa Force: Impact & Interaction optimale.

Le musée LACMA à Los Angeles a réussi à toucher et à sensibiliser les adolescents avec une campagne sur Snapchat Discover (le réseau social de l’éphémère créé en 2011, plus de 6 millards de vidéos par jour, 3fois plus que ce printemps.), le premier musée au monde qui communique sur l’application depuis 2014.

Et qui le fait très bien !

Les jeunes visiteurs sont invités, lors de la visite de l’exposition, à photographier et à partager leurs expériences sur les réseaux sociaux.

LACMA - SNAPCHAT

LACMA – SNAPCHAT 2015 – « Bad Hair Day »

LACMA - SNAPCHAT

LACMA – SNAPCHAT – « Deal with it »

LACMA

LACMA – SNAPCHAT – « I am sexy & I know it »

LACMA Blog Unframed & application

LACMA Blog Unframed & application

Le blog du LACMA « unframed » ouvert en 2008.

LACMA: Son Ecosystème

Facebook: 264 651 Page likes  Visiteurs 387 701

Twitter @LACMA

Tweets 10,1000  Abonnements 569  Abonnés 549 000  Favoris 8 442

Instagram 871 publications  302 000 abonnés  363 suivis

Les grands s’expatrient en Mandarin sur les réseaux chinois.

Stratégie de sensibilisation longue distance.

Afin de contourner la censure imposée par la république populaire de Chine sur Twitter et Facebook, le MET, le Louvre, le musée de Versailles & d’autres institutions investissent les réseaux sociaux chinois en mandarin sur :

Sina Weibo, équivalent de Twitter, sa Weibosphère chinoise comporte 600 000 millions d’utilisateurs & sur WeChat . À l’origine une simple application mobile de messagerie développée par le groupe Tencent devenu un véritable écosystème avec 600 millions d’utilisateurs actifs dont 70 millions hors Chine.

Un peu le WhatsApp chinois aux multiples fonctionnalités : messagerie instantanée, e-paiement en ligne et e-commerce, entre autres.

Le Louvre

Le Louvre

Le message : veuillez nous suivre pour découvrir plus de secrets sur le Louvre.

Le contenu : axe de communication institutionnel classique orienté histoire et culture.

Weibo - le Louvre

Weibo – le Louvre

Le Louvre - social media - wechat

Le Louvre – social media – wechat

Et en Suisse ?

Nous avons la chance de compter en Suisse 1142 musées activement visités par 59% de notre population.

Pour rappel, la mission des musées :

«Le musée est une institution permanente sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’étude, d’éducation et de délectation. » (Définition du Conseil International des Musées, ICOM).

L’association des musées Suisses (AMS), nous simplifie la vie, elle a publié en 2014 une brochure de 8 pages.

Son titre : Musées & Réseaux Sociaux : Aide à la décision.

Un véritable guide des bonnes pratiques !

Le principal enjeu : Création de sens !

Les réseaux sociaux sont une preuve vivante qu’ils peuvent apporter une valeur ajoutée culturelle aux musées.

4 réflexions sur “MUSEES ET RESEAUX SOCIAUX EN 2015:

  1. Valérie Jacquat dit :

    Merci Mireille pour cet article, c’est intéressant de voir ce qu’on peut faire aujourd’hui dans la médiation culturelle quand on a le budget nécessaire!

    J'aime

  2. Danny Wilde dit :

    Très bonne approche du sujet et le lecteur s’y sent incorporé.
    Donc en lien total avec le propos!
    Mireille, vous avez su sensibiliser votre lectorat et le faire s’intéresser de plus près à cette problématique de l’engagement. Bravo!

    J'aime

  3. Halima Servageon dit :

    Chère Mireille,
    Voici une lectrice tardive ! Et bel et bien acquise par le sujet et l’étendu de la présence des RS dans ce secteur ! Merci pour les clins d’oeil vidéo et pour ce voyage enrichissant !
    Belle suite et à bientôt !
    Bien à toi,
    Halima

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s