Quand nos assiettes s’emparent des médias sociaux

Nous sommes aujourd’hui plus que jamais hyperconnectés. Les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien et nous suivent dans nos moindres mouvements…y compris à table. 

Le thème de la gastronomie a pris une ampleur impressionnante sur internet ces dernières années. Aussi, j’ai trouvé intéressant de me pencher sur son impact sur les plateformes sociales ainsi que sur nos vies.

« Foodporn » vous dites ?

Vous n’avez certainement pas pu échapper au phénomène, mais pour ceux qui seraient « passés à côté », le « Foodporn » est une tendance culinaire prenant place sur le web qui consiste à photographier de la nourriture particulièrement appétissante et à partager ces images sur des plateformes sociales le plus souvent en identifiant le lieu où s’est déroulé le festin en question. Des milliers de photos en lien avec la thématique sont publiées chaque jour sur internet. C’est un engouement général qui semble être sans fin.

foodporn

Capture d’écran – Tumblr – http://foodporn.tumblr.com

Avant de devenir un phénomène sur Internet, la notion de « Foodporn » est apparue pour la première fois aux Etats-Unis en 1984 pour désigner la mise en scène de la nourriture d’une manière extrêmement magnifiée et esthétique (quasi érotique) dans les magazines dans le but de provoquer le désir.

Actuellement, l’esthétisme culinaire exacerbé est largement employé dans les vidéos publicitaires. Voici un exemple de la marque « Danone » :

Une tendance culinaire parmi d’autres qui nous démontre dans quelle mesure les contenus liés au « food » ont pris une place importante dans les médias sociaux.

Les médias sociaux fans de « food »

Vous l’aurez compris, le thème de la cuisine est l’un des sujets les plus populaires sur les plateformes sociales. Amateurs et professionnels s’y retrouvent pour partager du contenu.

Blogs et sites internet: 

Les blogs et sites internet consacrés à la gastronomie figurent en nombre considérable et leur existence ne date pas d’hier. Ils ont peu à peu remplacé les livres de cuisine de nos grands-mères. Sur ces plateformes, on y échange des recettes et découvertes culinaires, partage des astuces et après avoir testé le plat on y donne son avis.

Parmi les sites internet qui ont le plus de succès en français et que je vous invite à visiter, nous retrouvons les fameux www.marmiton.org ou encore www.750g.com. Ces deux plateformes à l’approche plutôt classique, avec chacune ses spécificités, vous permettent de découvrir de nouvelles recettes en vidéo ou non et d’y laisser vos commentaires.

À mi-chemin entre un site de recettes « traditionnel » et un réseau social à part entière, je vous présente le site français Youmiam. Le principe est simple :

  • publier ses recettes préférées
  • partager facilement ses recettes et ses découvertes sur Facebook, Twitter, Pinterest ou encore sur son blog
  • s’abonner à des profils et suivre leur actualité culinaire
  • créer un « journal » personnalisé avec le bouton « remiam » selon ses goûts comme sur Pinterest

Facebook:

Avec ses 1.55 milliards d’utilisateurs dans le monde dont 3.5 millions en Suisse, Facebook est naturellement devenu l’un des terrains de jeu des « foodies ». D’innombrables pages dédiées à la cuisine se sont petit à petit créées sur lesquelles des photos et de courtes vidéos didactiques sont postées quotidiennement. Leur particularité? Elles sont pensées pour être alléchantes dans l’esprit « Foodporn ».

Selon la multi-plateforme d’analyse vidéo « Tubular Labs », la vidéo est actuellement la formule qui fonctionne le mieux. La preuve avec Tasty, une page lancée et produite par le géant du divertissement internet Buzzfeed, dont les contenus sont uniquement sous forme vidéographique. De nombreux dérivés de la page par langue existent, mais sa version anglaise compte à elle seule plus de 56 millions de « likes ».

tasty.jpg

« Pour Tasty par exemple, toute une équipe se penche sur ce type de vidéos, dans un lieu spécifique, à Los Angeles. Ils sont occupés à temps plein et se consacrent à la réalisation des vidéos et surtout… à trouver des nouvelles recettes ! » – Eric Ratiarison, responsable des réseaux sociaux chez BuzzFeed France – Europe 1

Les productions françaises ne sont pas à la traîne avec la page Demotivateur Food et ses 1,6 millions de « likes ».

Instagram:

Instagram est le média social de l’image par excellence et dénombre pas moins de 400 millions de membres actifs. Plus accessible que les productions professionnelles sur Facebook, la plateforme permet aux amateurs de créer facilement des contenus de qualité. Il n’est pas nécessaire de maîtriser l’univers de la photo ou de la vidéo pour y avoir du succès. Le mot-clé « instafood » a été mentionné plus 59 millions de fois,  « food » environ 8 millions de fois et  « foodporn » plus 5 millions de fois.

bff858ca20fe95a8d7601d5f6fbdfb9ed48188360f5c9faa33bfa57dd61b3b8a

Pinterest:

Particulièrement populaire aux États-Unis, Pinterest compte tout de même 100 millions d’utilisateurs dans le monde, majoritairement des femmes. Impossible d’échapper à la plateforme pour tout « food addict » puisque la thématique y est largement représentée sous forme d’images. 60% du contenu publié chaque jour étant lié à la nourriture. Recettes et astuces sont partagées et « épinglées » quotidiennement. Voici quelques comptes à consulter qui vous mettront l’eau à la bouche : Damn Delicious, Pinch of Yum, Creme de la Crumb.

damn  pinch  creme.jpg

YouTube:

Vous réalisez pour la première fois un pot-au-feu pour votre belle-mère et vous ne pouvez surtout pas le rater… J’espère que l’un de vos premiers réflexes est bien de vous rendre sur YouTube afin de trouver une vidéo explicative de la recette pas à pas. Eh oui, YouTube regorge de tutoriels que ce soit pour construire un avion, réaliser un maquillage, ou évidemment, cuisiner. Grands chefs et amateurs s’y retrouvent pour vous donner leurs conseils et vous assister dans vos aventures culinaires.

Découvrez une success story née sur YouTube et sa déclinaison sur les médias digitaux:

Twitter, SnapchatTumblrapplications spécialisées et tant d’autres ont également été emportées dans le tourbillon culinaire. Où s’arrêtera le phénomène gastronomique ?

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es

Que le premier n’ayant jamais sorti son téléphone portable pour immortaliser son repas s’annonce ! Personne ? Nous l’avons tous fait au moins une fois dans notre vie, c’est quasiment devenu une habitude commune, une norme sociale intégrée par tous.

Selon moi, prendre une photographie de son plat et la partager sur les médias sociaux en identifiant le lieu de restauration permet de se mettre en scène et également de se positionner socialement. Grâce à ces plateformes, nous définissons notre marque personnelle : qui nous sommes, l’image que nous voulons donner de nous, notre niveau de vie, notre statut social, etc.

Comme pour les publicités, le contenu publié est magnifié (filtres, applications de retouche d’images, etc.) et scénarisé. L’image que nous renvoyons est souvent plus importante que la réalité. L’objectif est d’obtenir le plus grand nombre de retombées positives puisque le nombre de « likes » et de commentaires définit l’ampleur de notre popularité numérique. Et qu’y a-t-il de plus important sur les médias sociaux que la popularité ?! C’est elle qui fait vivre.

Critiques gastronomiques à la portée de tous

Nous assistons à une démocratisation de la critique gastronomique. Le statut du consommateur a évolué et le discours de la marque n’est plus unilatéral. Ces opinions expertes, auparavant réservées essentiellement aux professionnels du domaine, sont maintenant à la portée de tout internaute lambda. Que ce soit sur nos interfaces préférées (Facebook, Instagram, etc.) ou directement via des applications entièrement dédiées à la notation de restaurants!

Cela va même plus loin puisque les gens privilégient de plus en plus l’avis et les conseils de leurs pairs plutôt que les discours des marques. C’est ainsi que l’on a vu apparaître d’importants « influenceurs » dits amateurs.

Les Golden Blogs Awards récompensent chaque année les blogs influents de demain. Ils sont jugés sur différents critères tels que leur communauté ou encore leur talent rédactionnel. En 2014, En rang d’oignons a été élu meilleur blog dans la catégorie gastronomie. Sa créatrice, Raphaële Marchal, issue du domaine commercial, a créé son blog gourmand par passion. Aujourd’hui, une grande communauté la suit et elle est devenue une référence dans la blogosphère gastronomique.

Activité sociale ou solitaire ?

food-salad-dinner-eating.jpg

La cuisine est depuis toujours synonyme de partage et de convivialité. C’est un moyen de se réunir, mais les modes de vie actuels nous isolent de plus en plus (horaires de travail prolongés, solitude, etc.). La question que je me pose est la suivante : nos nouvelles « habitudes alimentaires numériques » amplifient-elles ce phénomène ?

A mon avis ce n’est pas vraiment le cas. Si certains médias sociaux nous poussent effectivement au narcissisme et à la course aux « likes », d’autres plateformes quant à elles favorisent les rencontres.

C’est le cas de Bienvenue à ma table  qui se définit comme un « réseau social de rencontre, partage et découvertes culinaires ». Le concept est simple : des personnes du monde entier proposent des soirées chez elles, au restaurant ou chez l’habitant. Un moyen simple de faire des rencontres où que vous soyez.

Autre exemple, COlunching est une plateforme dédiée à toutes les personnes qui travaillent seules au quotidien (entrepreneurs, travail à domicile, etc.). L’objectif étant de se réunir autour d’un repas et réaliser par la même occasion des rencontres professionnelles spontanées.

Alors, qu’en conclure ? 

Vous l’aurez compris, le « phénomène cooking » sur internet n’englobe pas uniquement le partage de photos. Il n’est pas un simple acte égocentrique visant à obtenir l’approbation sociale des différentes communautés. Le « food » sur internet, c’est aussi des personnes qui n’étaient pas forcément destinées à se rencontrer qui se réunissent pour partager un moment de convivialité, des talents insoupçonnés qui partagent leurs passions et leurs découvertes.

La gastronomie sur internet est également un prétexte pour faire de l’humour. La preuve en images avec l’émission sur YouTube « Les Recettes Pompettes ».

Et vous, que pensez-vous de la gastronomie 2.0?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s