Faut-il parler d’actu aux jeunes sur Snapchat ?

Lorsque les médias ont compris que les jeunes préféraient Snapchat à Facebook ou Instagram, ils sont venus leur raconter des histoires là où ils se trouvaient. Une logique classique d’éditeur, qui répond à l’objectif d’aller à la rencontre d’une nouvelle audience, plus jeune et plus connectée. Mais les jeunes y trouvent-ils leur compte?

 Les médias sur Snapchat

Certains médias, triés sur le volet par Snapchat, ont été invités à publier leurs contenus, chacun dans un espace de couleur, via la section « Discover ». La formule consacrée est un mélange d’informations assaisonné de publicités, le tout revisité à la « sauce » Snapchat, à coups de filtres, dessins, textes et d’effets vidéos. Le concept est classique pour un média (donner de l’information) mais le ton et la forme restent à inventer pour séduire un lectorat qui cherche à s’amuser avant tout. Même si les statistiques d’audience sont encore rares pour juger de l’impact réel de ces formats auprès des annonceurs, ils sont de plus en plus nombreux à investir la place.

Capture d’écran 2016-05-31 à 21.34.43

La publicité sur Snapchat, source snapchat.com/ads

CNN a, par exemple, choisi de présenter un résumé des informations du jour en mixant de la vidéo et des textes explicatifs. Le choix des sujets est adapté à leur audience qui apprécie les contenus liés à la justice, à la technologie ou aux problématiques de discriminations. Pour eux « Peu importe la plateforme sur laquelle vous êtes, content is king ». De son côté Mashable propose des contenus funs et décalés, hyper colorés. La plupart des médias jouent à mixer des contenus textes, vidéos et ajoutent des effets. Snapchat met d’ailleurs à disposition de ses utilisateurs des nouveaux filtres quotidiennement.

Les places sur « Discover » étant chères et réservées aux américains, les autres médias ont tout simplement investi la section « Stories » en se créant un compte utilisateur. Au niveau du traitement des « news », Le Monde s’est rapidement distingué en proposant une formule simple et bien construite de textes ou vidéos résumant l’actualité sur fond de photos ou de vidéos, pendant que la RTS préfère donner un aperçu de ses coulisses ou se concentrer sur une thématique particulière comme les migrants. Le principe est de s’adapter au contexte de Snapchat en s’amusant à ponctuer les informations textes, photos et vidéos d’émojis, de dessins, de petits textes et d’effets de filtres. Tout se passe à la verticale, les mots clés s’affichent en grand et les informations disparaissent en 24 heures. Certains ont juste créé leur compte, pour y être. Les icônes Snapchat ne sont d’ailleurs pas encore présentes sur les pages d’accueil des sites, il faut souvent aller sur Twitter et Facebook pour découvrir le bon snapcode.

Pour l’instant les médias ne publient pas systématiquement tous les jours, faute de moyens dédiés à l’activité. A titre de comparaison, les sites de presse présents sur « Discover » ont dû embaucher 5 à 6 journalistes chacun pour pouvoir être présents sur la section.

Snapchat a récemment mis à jour sa section « Discover » pour valoriser les contenus des médias. Les anciennes petites bulles légères ont fait place à des rectangles plus structurés.

Le risque de ces nouvelles « intrusions » est de faire fuir la communauté  vers de nouvelles plateformes d’échanges plus neutres.

Mais qu’en pensent les jeunes ?

Par curiosité, j’ai demandé à mon fils de 17 ans de questionner ses amis, via WhatsApp, pour savoir ce qu’ils pensaient de la présence des médias sur Snapchat et ce qu’ils souhaiteraient y trouver comme contenus. Onze d’entre eux, de 15 à 18 ans, ont répondu.

« Snapchat c’est pas fait pour ça, c’est juste un moyen de s’envoyer des conneries entre nous »

« On ne lit déjà même pas les stories, seulement nos messages, alors de l’actu, oubliez »

« Discover ? Jamais, c’est nul comme truc, on ne vient pas là pour ça »

« Je ne regarde jamais les stories, savoir ce que machine a mangé et connaître les détails de sa journée ça ne m’intéresse pas »

« Snapchat c’est juste pendant 5 minutes pour s’envoyer une photo spéciale, pour se marrer, si tu as du temps à tuer à l’arrêt de bus ou aux toilettes tu vas sur Facebook »

« Jamais regardé d’infos sur Snapchat, je saurai même pas quel compte regarder »

« Snapchat c’est sympa parce que ça disparaît, y a pas de commentaires stupides que tout le monde voit qui restent sur ton mur, mais on n’est pas là pour des news »

« C’est une appli où on ne veut pas s’ennuyer, si tu veux des news tu regardes la TV ou Facebook »

« Si on voulait regarder de la news sur Snapchat, il faudrait que ce soit vraiment bien fichu et surtout sans pub ! »

« Il faut déjà avoir l’idée de s’abonner aux comptes, sur Snapchat, c’est seulement les amis »

« Il faudrait un résumé genre 30 secondes des entêtes de la journée, une voix OFF, un peu de vidéos ou des photos, un truc sympa et simple»

« On voudrait juste savoir ce qu’il s’est passé mais surtout rapidement, si le contenu est trop long, jamais on regardera»

« Ou alors suivre en live des journalistes sur le terrain »

« Et surtout de l’humour, pas un gars en costard cravate genre coincé, même si des fois les sujets sont sérieux et qu’on peut pas rigoler de tout »

« Il faut surtout des images, des vidéos, un peu comme sur Youtube ou comme sur le site du Monde où ils expliquent les choses, mais en plus résumé »

Du contenu vrai, sans chichi

Le décalage entre la vision des médias et celle des jeunes est assez évident. Pour les convaincre, il faut imaginer des contenus efficaces, facilement et rapidement consultables, du simple, du crédible, de l’authentique. Quelque chose de sobre et d’efficace qu’ils auraient envie de consulter, une sorte de « snap-journal » quotidien, réalisé par des professionnels de l’information.

Loin peut-être des filtres koala et des gribouillis fluos.

Sources

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s