Peut-on tout évaluer en ligne? Avocats, médecins, enseignants ?

image animée pour ou contre

Voulons-nous tout noter, de notre naissance à notre dernier soupir?

  • La maternité dans laquelle nous venons au monde?
  • L’église dans laquelle nous nous sommes mariés?
  • Le serment du curé ou du pasteur lors de notre mariage ou du baptême du petit ?
  • Et, qu’en est-il de nos derniers sacrements ?

Qui va les évaluer, selon quels critères, sur quel site ? Eventuellement sur « Les 11 meilleurs lieux d’évènements religieux du Canton » afin que cette paroisse plutôt qu’une autre puisse être consacrée le temps d’une saison comme « Best in Class » ?

Ce billet survole, le fait de pouvoir tout évaluer en ligne, les services, les avocats, les médecins, les écoles, les garagistes  avec des exemples concrets.  Il indique les limites actuelles valables, en Suisse, pour certains services et corps de métier. Et pour finir pose la question de la place qui reste encore à notre intuition et notre bon sens.

 

J’aime beaucoup, un peu, pas du tout

Cette tendance à la notation de toutes choses s’est généralisée à partir des offres « touristiques » (hôtellerie et  restauration). Elle s’étend  maintenant aux services à la personne (compagnies aériennes, garagistes, activités sportives, écoles…). 

Cependant, certaines professions (dentistes, notaires, avocats, milieu hospitalier, médecins…) ne voudraient pas en entendre parler et tentent de s’opposer à ces évaluations externes, non-issues de leurs pairs.

Et puis il y a notre intuition, doit-on l’ignorer et suivre les recommandations des contributeurs aux évaluations ? Que penser de la perception qui est personnelle à chacun de nous et qui est pourrait influencer les évaluations. Le bouche à oreille, la communication orale aurait-elle été remplacée par des clics et des évaluations sur internet ?

 

Dans la restauration une pratique bien ancrée

film aile ou la cuisseLouis de Funès dans l’Aile ou la Cuisse de Claude Zidi (1976)

 

Au début, il y avait l’expertocratie du guide Michelin. Maintenant, il y a TripAdvisor, la démocratie appliquée à nos papilles

TripAdvisor-logo

Le site américain qu’est TripAdvisor ne connaît pas la crise et génère 1.5 Mia de chiffre d’affaire aujourd’hui grâce à nos clics et nos commentaires. Quant au  Guide Michelin (le « Rouge »),  dans sa course aux étoiles et aux étoilés, il a commencé son ascension il y a un siècle et n’est pas prêt de mettre la clé sous le paillasson.

couverture guide michelin

Les deux sont complémentaires aujourd’hui.

A titre d’exemple, je citerai, l’Hôtel de Ville de Crissier, tout près de chez nous une table qui nous donne l’eau à la bouche (ici la carte). Je vous laisse prendre connaissances  des commentaires et avis des contributeurs de TripAdvisor et de l’avis expert du Michelin. Quelle que soit la source consultée, il est clair que cela nous donne envie de trouver une occasion particulière pour y aller, tant les avis sont convergents.

 

Suisse – Le domaine médical protégé et le patient tousse

Un coup d’œil sur internet et quelques clics plus tard me voici sur www.okdoc.ch avec un choix de médecins et des commentaires élogieux et professionnels. L’embarras du choix, heureusement,  je vais pouvoir consulter et soigner ma toux.

Limites: ce site n’a tout bonnement pas le droit de diffuser les commentaires de patients mécontents, hargneux et fâchés contre leur médecin. La puissance de la FMH qui s’est insurgée contre ce site et a obtenu de la part de www.okdoc.ch  de retirer les éléments négatifs, les informations biaisées (à ce sujet voir TTC sur la RTS). Résultat : moins de clic, moins de visiteurs  mais un premier pas dans l’approche que les médecins pourraient être notés comme tout autre service.

docteur et cupcakes

Le Quotidien du Médecin s’est intéressé à ce sujet. Le Professeur Jean-Yves Nau y a été de sa plume sur son blog : il y voit un mode d’expression qui bouscule la profession médicale qui est encore sur un piédestal en Suisse comme en France.

Aux Etats-Unis, ces barrières sont tombées. Depuis 2004, des millions de commentaires, bons ou sévères sont accessibles à tous sur www.ratemds.com  – ce site aurait engrangé plus de 2 millions de commentaire depuis sa création.

 

Les dentistes ….un premier pas vers les évaluations

Les dentistes sont évalués via le site dentiste.comparatif.ch ce qui relève de
l’exception dans le domaine médical.

Limites: Il faut noter toutefois qu’à la demande du Préposé aux Données Personnelles, le site doit demander l’accord préalable du dentiste avant de le soumettre à l’avis (positifs ou négatifs) des clients-internautes.

Mon mot: Bon, je n’ai pas trouvé mon dentiste dans la liste. Dommage, mais je vais me fier à mon intuition (qui fonctionne encore, alors j’en profite).

Les garagistes : un site créé et des avis vérifiés

Quel bonheur, www.auto2day.ch a été créé en septembre 2015 par Marc Urech sous la forme d’une plate-forme orientant les clients sur les informations pratiques, les tarifs horaires et les prestations des différents garages et les avis des clients.

Limites: Positifs ou négatifs, à l’inverse de ce qui se fait pour les médecins, les avis ne sont pas retirés sur la base d’une opinion mais sont soigneusement modérés avant leur mise en ligne (voir l’article du TCS). Plusieurs envois de la même adresse IP: louche. Beaucoup de points d’exclamations et des mots comme « très » et « vraiment » en abondance, vraisemblablement un faux avis.

Mon mot: De mon côté, je vais pouvoir continuer à aller chez mon garagiste, Monsieur Orsino, qui n’a que des avis positifs et avec lequel je me sens en confiance. Ouf ! Pas évident pour une femme qui débarque chez un garagiste avec une voiture d’occasion et à qui on voudrait vendre une voiture neuve parce que la batterie arrive au bout et que la panne générale est invoquée comme  motif de changement ! Merci Monsieur Orsino, le docteur de ma voiture ….. il lui manquait un peu d’huile dans le circuit de la boîte à vitesse. Je vais lui mettre un avis favorable en évitant les mots « très »et « vraiment » !

Avocats et notaires : no comment

Livre loi

Limites:  que ce soit en France ou  en Suisse ces professions restent très protégées et il est impossible d’exprimer son avis en ligne sur la qualité des services prodigués.(lire extrait village de la justice – Arnaud Dimeglio, Avocat)

Autant aller dans les pages jaunes ou sur Local.ch et faire un feuille-cailloux-ciseaux.

pierre-feuille-ciseaux

 

Les Hautes écoles: des avis qui comptent

Changement de paradigme dans les Hautes Ecoles comme l’IMD, l’INSEAD, les élèves notent leurs professeurs – un retournement de situation – avec des évaluations sur:

  • la qualité des cours donnés
  • le charisme du professeur
  • la passion pour la matière enseignée.

Le résultat de ces évaluations influent directement sur le salaire des professeurs dont une partie est bonifiée avec des bonus. Eh oui, les élèves paient (cher) leurs cours mais les professeurs doivent mériter leur salaire. Ces élèves sont tous en 3ème voir en 4ème cycle, de nationalités suisses et étrangères,  avec une maturité, ils ont l’habitude des évaluations dans leur milieu professionnel.

Ces évaluations servent au classement de ces écoles dans les divers rankings mondiaux.  On comprend dès lors que les professeurs ne tirent pas  sur la poule aux œufs d’or.

université graduation

Etablissements scolaires: une 1ère goutte à la rivière

Sophie Luthi, mère de 2 enfants et conseillère administrative à Genève,  a créé le site www.advisor4school.com qui répertorie, classe et compare les écoles privées de Suisse et certaines écoles publiques de Genève.

Sur son site c’est l’école qui est notée ou l’établissement scolaire et non pas un professeur spécifiquement. L’internaute – élève, parent, maître – évalue divers critères comme la qualification des maîtres, les coûts annexes, le rapport qualité-prix, les infrastructures sportives, l’équilibres créativité/études ou reconnaissance du diplôme pour un premier emploi…

Limites: Selon Sophie Luthi

« Les commentaires sont modérés et nous connaissons l’identité des internautes qui laissent un avis et les écoles peuvent répondre aux commentaires, voire disposer d’une page qui leur est consacrée (ce service est payant), et enfin ce site permet d’améliorer leur visibilité ».(cité par TDG – Tribune de Genève)

Pour l’Association Genevoise des Etablissements Privé (AGEP)  et selon les déclarations de son président, Sean Power, l’accueil de ce site est plutôt « frais » (cité dans TDG)

 « Nous ne sommes pas vraiment emballés. Ce qui nous inquiète, c’est le côté subjectif. On ne peut pas évaluer l’éducation comme on évalue une expérience dans un restaurant ! ».

Du côté du Département de l’Instruction publique, les réticences sont identiques que celle de l’AGEP, et selon le porte-parole Pierre-Antoine Preti (cité dans TDG).

« Ces sites posent une question centrale : est-il pertinent d’évaluer un système éducatif de la même manière qu’un hôtel ou un restaurant ? Nous ne pouvons pas interdire ce genre de sites, mais nous ne proposons pas non plus au public de s’y référer ».

 

Mon mot: Une aubaine pour les familles qui arrivent en Suisse et qui on rarement le réseau social en place pour bénéficier  des conseils en mode «  bouche à oreille ». Personnellement  j’aurai aimé pouvoir consulter ce site lorsque je suis revenue en Suisse après 18 ans d’expatriation et qu’il a fallu scolariser mes filles.

 

Reste-t-il une place pour notre intuition et notre bon sens?

Tout d’abord il faut prendre en compte le fait que l’ensemble des corps de métier et services ne se laissent pas évaluer (lire les rubriques précédentes). Ce qui signifie qu’il reste une place pour l’intuition et le bon sens.

moutons qui dansentDeuxièmement, il faut prendre acte que même si la tendance à tout évaluer semble limitée aujourd’hui, il s’agit d’une véritable lame de fond à laquelle il sera difficile d’échapper tant le  « trend moutons » semble  partout s’imposer.

Le « trend moutons »?  C’est la chorégraphie  des « J’aime beaucoup, un peu, pas du tout ».  Un mouton suit un autre mouton et, finalement , c’est tout le troupeau qui suit.

Toutefois, de mon point de vue, cette chorégraphie n’est pas un mal en soi. Les réseaux sociaux ont permis de dépasser l’avis des experts en permettant aux quidams de s’exprimer et de donner leurs avis. Ce passage de l’expertocratie à une nouvelle forme de démocratie doit être salué mais il agit de rester attentif et de ne pas tomber  dans une dictature du plus grand nombre.

***

 Sources:

Ce billet s’inspire de l’Emission « Tout noter »de TTC d’avril 2016 sur la RTS

Capture
Démarrer TTC « Tous Notés » (dans une autre fenêtre)

 

Images: commons.wikimedia.orgwww.icone-gif.com (moutons), guide Michelin, www.linternaute.com (pour ou contre)www.tripadvisor.fr, Papier-Caillou-Ciseaux@ Flickr/Light Painting

 

Evaluation Corps de métier médical : 

http://www.okdoc.ch/Sante-Medecine-Evaluations/Docteur-Evaluations.aspx

https://jeanyvesnau.com/

http://www.lequotidiendumedecin.fr/recherche/notation%20des%20m%C3%A9decins

https://www.ratemds.com/01/glattfelden/

http://dentiste.comparatif.ch/

Evaluation garagistes : 

http://www.auto2day.ch/

Evaluation Avocats et notaires : 

http://dimeglio-avocat.com/articles/ et

https://jeanyvesnau.com/

Evaluation dans les Ecoles publiques :

http://www.veyrier.ch/node/903

https://ch.linkedin.com/in/sophie-luthy-3495367

http://www.advisor4schools.com/

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Une-elue-genevoise-lance-un-site-comparatif-des-ecoles/story/30952160

https://www.imd.org/

Marc Urech-créateur d’auto2day- article TCS : https://www.tcs.ch/fr/membres-avantages/magazine-touring/archives/evaluation-garages.php

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s