Page Facebook vs site web ? Focus sur les micro-entreprises

Il y a quelques jours, une amie me propose un rendez-vous pour le lunch. Enthousiaste, elle veut me faire découvrir le nouveau restaurant près de chez elle, le Bref Café. « Mais attention, ils n’ont pas de site web », me précise-t-elle au téléphone, « juste une Page Facebook ! » De mon côté, j’avais repéré sur le compte Instagram de shift_angie, une belle photo d’un nouveau bistrot: Chez Elle. Et là, à nouveau, pas de site web mais une Page Facebook. En observant les entreprises de services et les commerces locaux, leurs sites web et leurs Pages Facebook, j’ai eu envie de creuser la question suivante : vaut-il mieux avoir un site professionnel, une Page Facebook ou les deux ? Et par conséquent, quelles publicités doit-on privilégier, celles sur Facebook ou les Adwords sur Google ?


Focus sur les micro-entreprises

Ces questions m’interpellent d’autant plus que dans ma pratique professionnelle, je conseille notamment des micro-entreprises locales et des indépendants. Sachant que selon le secteur d’activité, les entreprises consacrent entre 1% et 6% du chiffre d’affaire brut à la communication. Pour une micro-entreprise, cela équivaut à quelques milliers de francs par année.

Communiquer sur une activité, un nouveau produit ou encore l’ouverture d’une enseigne suppose de mettre en place une stratégie de communication et d’abord se poser les questions fondamentales : qui, quoi, où, comment, pourquoi, combien.

La contrainte d’un budget de communication restreint impose donc de tout faire soi-même ou du moins une grande partie. Or on ne s’improvise pas graphiste, rédacteur et encore moins webmaster. Le résultat final risque de ne pas être à la hauteur et de donner une image négative.

Alors, comment faire ?


Communiquer online, la formule gagnante

En étant bien conseillée et en y consacrant du temps, puisque les ressources financières sont limitées, en faisant preuve de créativité, en se documentant, en faisant des tests… une entreprise peut mettre en place une communication online qui demandera moins de ressources que la communication offline. Je traduis : faire de la promotion sur internet et sur les médias sociaux coûtera moins cher que de réaliser des imprimés, de placarder des affiches ou d’envoyer des mailings par la poste. Et c’est une tendance qui se confirme même dans les plus grandes entreprises aux budgets « communication » importants.

La publicité Offline représente dorénavant environ 30 % des préférences budgétaires contre 70 % pour les préférences Online (Internet)

Selon une enquête de mediaLAB (de février à mai 2015 ), la publicité Offline représente dorénavant environ 30 % des préférences budgétaires contre 70 % pour les préférences Online. (…) Les principaux supports en ligne sont : Facebook, la publicité Internet classique, les moteurs de recherche, Youtube et l’emailing

Créer un site simple sur wix.com, gérer une page Facebook, alimenter un compte Instagram, faire vivre un compte Pinterest et se mettre en valeur sur Linkedin restent à la portée de tous. S’il semble donc évident de communiquer online, alors quelle plateforme doit-on privilégier ?

Aujourd’hui en Suisse, avec plus de 3.5 millions d’abonnés, Facebook est le réseau social par excellence, même si auprès des très jeunes, il serait en perte de vitesse face à Snapchat. Selon Share This, 84, 3% des partages sur les réseaux sociaux  le sont sur Facebook (et seulement 5,8% sur Twitter, 2,9% sur Pinterest, 0,8% sur Reddit et 0,1% sur LinkedIn).

Il semble donc incontournable d’inclure Facebook dans une stratégie de communication afin de promouvoir un commerce, un restaurant ou des services. En effet, la plupart de vos clients et prospects passent en moyenne plus de 46 minutes par jour sur ce réseau social (chiffre 2015). Néanmoins, dans le cas de figure d’une activité B2B, une bonne stratégie de communication digitale passera certainement par LinkedIn.


Une Page Facebook versus un site web

En 2015, Facebook recensait 40 millions de pages actives de petites entreprises. Sur les 1,5 milliards d’utilisateurs, ça fait à peine 3%… D’un autre côté, une étude de 2012 relevait que 50% des consommateurs américains pensent qu’une Page Facebook est plus utile qu’un site Internet. Et 82% déclarent qu’une Page Facebook est un bon endroit pour interagir avec une marque. Autre donnée intéressante, au niveau mondial, les utilisateurs de Facebook « likent » en moyenne 12 Pages et en Suisse, 21 !

Alors, quels sont les avantages d’une Page Facebook ?

  • Une mise en œuvre simple: en quelques heures, votre page professionnelle Facebook pourra être active. Il suffit de compléter les rubriques déjà disponibles, d’ajouter des photos et des vidéos et le tour est joué. Evidemment, vous devrez définir au préalable quelles informations y mettre pour conserver une cohérence dans votre stratégie globale de communication ! Préparez au préalable les visuels et les textes décrivant votre activité.
  • La gratuité: créer une page Facebook ne vous coûtera pas un centime, juste du temps. A contrario, créer un site professionnel implique un budget (compter entre 3000 CHF et 10’000 CHF) que vous ne pourrez pas forcément investir au début d’une activité. Même s’il existe des formules comme celles proposées par wix.com pour créer un site selon des modèles. L’équipe du bistrot Chez Elle a choisi d’ouvrir uniquement une Page Facebook pour cette raison. « Depuis notre ouverture en juin 2016, nous avons dépassé les 1000 likes et eu plusieurs articles dans les médias et chez des blogueurs » explique Jessica de Chez Elle. Elle ajoute «  Nous sommes trois à administrer cette page et nous n’aurions pas le temps d’alimenter un site web ». 
  • En relation directe avec vos clientsmême si vos amis ne sont pas forcément vos clients, commencez par inviter vos amis à aimer votre Page. Vous pouvez réagir et modifier en tout temps votre page, répondre aux commentaires et être en relation directe avec vos contacts ! Sur Facebook, la promotion de vos produits ou services sera perçue comme plus humaine, plus sociale. On s’approche de l’idée de l’expérience utilisateur en lui offrant une ambiance au fil des publications.
  • Publier instantanément vos offres et événementssur Facebook, rien de plus facile que de publier des posts qui peuvent être soit de l’information (pour asseoir votre expertise dans un domaine), soit de la promotion de vos produits (n’oubliez pas que les internautes sont réactifs aux images et encore plus aux vidéos) ou encore des invitations à des événements. Chantal Haefeli de Particules en Suspension à Lausanne confirme : « Les réactions ou non sur nos publications sur Facebook nous permettent d’ajuster notre stratégie de communication. C’est très facile de faire le buzz sur Facebook qui est l’outil le plus complet dans les médias sociaux ».
  • Des statistiques disponibles en tout tempsvous avez accès en tout temps aux statistiques détaillées de votre Page.
  • Plusieurs personnes peuvent alimenter une Pagedans le cas de Particules en suspension, par exemple, ce sont les gérants des trois magasins qui postent des informations sur la Page. Ce qui sera clairement plus difficile à organiser sur un site web.

Oui, mais…il y a des inconvénients

  • Une audience limitée : en étant seulement sur Facebook, même si c’est le réseau social le plus utilisé (plus de 62% des personnes actives entre 18 et 64 ans y sont), votre entreprise se prive des non-utilisateurs de la plateforme qui peuvent être des clients potentiels. Tout dépend donc de votre public-cible.
  • Une identité visuelle niée sauf sil’aspect standard de la page Facebook ne vous permettra pas de vous démarquer des autres graphiquement et le design de la page Facebook ne correspondra pas à votre identité d’entreprise même si vous y mettez votre logo et vos couleurs. Sauf si vous vous lancez dans l’utilisation d’une interface comme Pageyourself (payant) qui vous permet non seulement de créer de nouveaux onglets personnalisés mais aussi de gérer des applications tels que des liens vers ses autres réseaux sociaux, une page de jeu-concours, une inscription à une newsletter, un formulaire de contact, etc. Prenez garde toutefois, car nombre de ces interfaces dont j’ai pu lire les avantages, ont disparu du radar du web…
  • Un mauvais référencement: vous ne bénéficiez pas d’un bon référencement dans les moteurs de recherche, le grand ennemi de Facebook. A moins d’être bien référencé avec des # dans des blogs d’influenceurs, votre entreprise risque de ne pas apparaître dans une recherche Google. Un site web comprenant de bons mots-clés sera nettement mieux référencé. Pour pallier ce problème, vous devrez, avant toute chose, créer gratuitement une fiche Google business qui permettra à votre entreprise d’avoir une visibilité sur ce moteur de recherche.
  • Une dépendance risquée: vous êtes dépendant de Facebook, très populaire aujourd’hui mais il peut disparaître à tout moment comme d’autres réseaux. De plus, vous êtes à la merci des conditions de Facebook (algorithme, interface, règlements, tarifs publicitaires) qui peuvent changer ont changé à tout moment.
  • Une image moins, voire peu sérieuse : du point de vue d’un client ou d’un consommateur potentiel, le site web reste néanmoins une référence. A moins de gérer un commerce local ou un restaurant que le client pourra visiter en personne, votre entreprise semblera plus fiable et sérieuse si elle possède son propre site web et une adresse email liée à votre nom de domaine.
  • Une transparence qui peut vous desservir : le nombre de vos fans est connu de tous. Les commentaires le sont également. Et il faut gérer tout cela au niveau de l’image de votre entreprise. Alors que pour un site web, personne ne saura (à part vous) combien de personnes visitent votre site.

Le verdict ? Facebook : oui ! Facebook seulement : non ! En résumé, toute micro-entreprise qui vise des consommateurs devrait avoir une page Facebook. Cela permettra dans le cas d’une création d’entreprise, d’avoir une première « visibilité » dans le monde digital. Mais ce n’est pas suffisant. Un site web sera la meilleure carte de visite à long terme. D’ailleurs, à l’heure où j’écris ces lignes, le site web du Bref Café a été mis en ligne.


Promouvoir sa Page Facebook ou son site web ?


Deux approches

Les Adwords de Google ciblent les utilisateurs qui recherchent activement des informations en tapant des mots-clés alors que Facebook vise les personnes basées principalement sur leurs intérêts, leur localisation, leur âge et leur genre. Tout dépend donc de votre public-cible.

adwords_fbads_differences

Est-ce que les publicités Google fonctionnent mieux que celles de Facebook ?

Les différences principales

  • Les formatsFacebook vous propose spontanément différentes formes de publicités, relativement faciles à utiliser. Contrairement aux Adwords, elles sont très visuelles, avec la possibilité d’y inclure des vidéos. A vous de jouer pour que vos visuels et vos appels à l’action (liker, appeler, commander) soient attrayants.
  • La diffusion «Faire de la promotion sur Facebook est nettement moins intrusif qu’une newsletter », selon Chantal Haefeli de Particules en suspension. « Les personnes sont prêtes à recevoir une information quand elles sont sur Facebook, alors qu’un site web n’est là que pour les personnes qui cherchent une information précise. » Essayez de « boostez » une publication auprès d’un public que vous pourrez définir. Vos publications apparaîtront dans le fil d’actualité de vos cibles potentielles et pas seulement de vos « fans » (ceux qui aiment déjà votre page).
  • Le coût :  d’après les différentes études que l’on trouve sur le web, il semble que le coût au clic soit moins élevé pour les publicités Facebook que pour les Adwords. Arthur Galibert de l’agence Virtua confirme « Avec quelques centaines de francs, un commerce pourra s’offrir une campagne de publicité sur Facebook et attirer de nouveaux clients en offrant par exemple un café à toute personne qui vient grâce à cette annonce. Avec des Adwords, les mots-clés café ou restaurant coûteront beaucoup plus cher, car il y a une forte concurrence avec des plateformes telles que la Fourchette ou Tripadvisor ».

La promotion de vos offres, produits ou événements et tout simplement de votre Page Facebook paraît donc bien plus simple, avantageuse et efficace que de promouvoir votre site web en investissant dans des publicités Google. Mais tout cela dépendra de votre public-cible et surtout de de vos objectifs marketing (notoriété, vente). 


Mise au point et perspectives

Si vous n’avez pas de budget ni beaucoup de temps à disposition et que votre activité touche un large public de consommateurs (et non du Business to Business), il semble donc évident qu’une Page Facebook fera l’affaire. Selon Arthur Galibert de l’agence Virtua  « Google est indispensable pour se faire connaître, pour accroître sa visibilité et une Page Facebook pour fidéliser le client. Mais si le budget est néant, une Page Facebook, c’est mieux que rien ! »

Restent que les enjeux entre les deux géants du web sont immenses et que c’est une guerre sans répit. Facebook a annoncé des fonctionnalités bientôt disponibles (vidéo) en Europe qui risquent encore changer la donne : recommander un commerce ou un coiffeur à un ami, prendre un rendez-vous chez ledit coiffeur directement sur Facebook, commander votre repas en ligne, commander directement sur Facebook vos bottes en cuir.

Rien de très nouveau finalement, car les boutons « call to action » existent déjà et Google réagira certainement en rajoutant ces fonctionnalités. De plus, les changements d’usage peuvent être assez lents. Sommes-nous prêts en tant qu’utilisateurs à commander un repas directement sur Facebook ?

Seul l’avenir le dira, car la révolution numérique n’est de loin pas achevée. Site web vs Page Facebook, c’est une affaire à suivre…

Virtual reality glasses retro girl science fiction

Bonus

Applications utiles pour développer vos Pages Facebook

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s