LinkedIn au service des jeunes en rupture

Aider les jeunes en difficulté à rejoindre le monde du travail grâce au réseau LinkedIn.  Ce projet solidaire via les réseaux sociaux a vu le jour dans la Broye vaudoise. Rencontre avec Bernard Gobalet, de l’association à l’origine de ce projet.

Comment ça marche ?

Bernard Gobalet nous reçoit au centre « Cumpanis » à Moudon qui aide des jeunes à entrer dans le monde du travail. Il vient de lancer le projet LinkedIn.

Le projet se construit en plusieurs étapes. Tout d’abord, il s’agit d’aider les jeunes à définir leur profil LinkedIn de manière à faciliter leur insertion dans le milieu professionnel. Puis vient la mise en réseau des ressources et les contacts avec les entreprises prêtes à entrer dans la démarche. Enfin, un travail de contacts et d’accompagnement est mené.

Concrètement, le projet se résume ainsi :

  • Une page « Entreprise » de « Cumpanis » a été créée, dont Bernard Gobalet est l’administrateur.
  • Les jeunes créent leur profil, avec les conseils de professionnels, et s’abonnent à la page de « Cumpanis ».
  • Les entreprises intéressées rejoignent également la page et permettent ainsi la mise en contact des jeunes demandeurs.

Le projet va débuter concrètement auprès des jeunes durant l’hiver 2017 – 2018. La prochaine étape du projet déjà prévue est de passer aussi au CV vidéo, intégré au profil LinkedIn.

Qui est derrière ce projet ?

L’association « Cumpanis » a pour but la formation et l’accompagnement de jeunes adultes en rupture, en difficulté ou en recherche d’apprentissage. Elle organise également des stages d’employé de commerce (une semaine) et d’informatique (deux jours) pour les jeunes. Depuis 2015, « Cumpanis » a accueilli 21 stagiaires. Actuellement, ils reçoivent plus de demandes de stages que ce qu’ils peuvent offrir.

Dans un autre domaine, l’association propose également un service de soutien aux aînés, le « Club informatique pour les aînés » qui aide ainsi les séniors à combler le fossé entre eux et le monde numérique.

L’assoctaion est soutenue notamment par l’EERV

L’association est une structure indépendante, soutenue par l’Eglise réformée vaudoise (EERV, www.eerv.ch) ainsi que par des dons privés.

 

 

 

 

Les animateurs de « Cumpanis » :

  • Eddy-Jacques Vauthey, ingénieur, est responsable de l’initiation à l’informatique pour les aînés et l’assistance aux demandeurs d’emploi.
  • Camille Humbert est apprentie employée de commerce.
  • Bernard Gobalet, diacre, est initiateur du projet LinkedIn.
  • Fabien Rudaz, ingénieur, est responsable de l’atelier d’impression 3D, donne des stages aux jeunes sur la programmation, l’impression 3D et la robotique.

Eddy-Jacques Vauthey, Camille Humbert, Bernard Gobalet (manque Fabien Rudaz)

« Permettre à des jeunes de se faire connaître »

Bernard Gobalet explique le rôle important que peut jouer Linkedin pour les jeunes.

A quoi sert ce projet ?

Bernard Gobalet : Il s’agit avant tout d’informer nos stagiaires de l’existence d’un réseau professionnel, leur apprendre à s’en servir et passer du CV papier au CV électronique. Entrer dans le XXIème siècle, en fait…

Pourquoi avoir choisi le réseau LinkedIn ?

Parce que ce réseau est particulièrement axé sur le monde professionnel. Nos jeunes ont besoin de s’insérer dans un réseau plus sérieux que ceux dédiés principalement aux activités de loisirs. Ils vont pouvoir ainsi accéder à des entreprises dont ils n’auraient peut-être jamais entendu parler autrement et donc à des opportunités professionnelles possibles.

Qu’est-ce que ce réseau en particulier va apporter aux jeunes ?

Il va permettre à des jeunes pratiquement inconnus du marché du travail de se faire connaître et, nous l’espérons, contribuer à ce qu’ils arrivent à trouver des places de formations : stages ou apprentissages. Notre postulat de départ est que la disparition du CV papier est programmée. LinkedIn va permettre non seulement de passer au CV numérique mais de le mettre à jour régulièrement. Nous allons inciter nos jeunes stagiaires à aller au moins chaque mois mettre à jour leur profil et y mentionner tous les aspects professionnels de leur vie, ne serait-ce que des stages d’un jour. Sans parler d’autres activités de loisirs qui pourraient avoir du sens professionnellement parlant : comités d’associations, musique, sport, etc.

Quelles démarches sont faites pour que les entreprises adhérent à ce projet ?

Notre partenaire principal, la fondation Cherpillod, va en être informée et nous allons les inviter à collaborer. Nous prévoyons également d’inviter les entreprises de la Broye à se connecter sur LinkedIn et à utiliser notre entreprise « Cumpanis » pour accéder aux CV que les stagiaires auront publieé. Il y a un gros travail de communication, de réseautage, à mettre sur pied durant l’hiver 2017 – 2018.

Quelle est l’importance de sensibiliser les jeunes à soigner la qualité de leur profil ?

C’est indispensable. Malgré tous les excellents conseils prodigués par les différents acteurs de l’insertion professionnelle, nous constatons que cela ne suit pas toujours dans la pratique… De plus, bien souvent les jeunes ne savent pas « se vendre ». Il ne s’agit pas de mentir, bien sûr, mais de recenser toutes leurs qualités, humaines et professionnelles. A cet exercice-là, nos jeunes ne savent généralement pas du tout se mettre en valeur. C’est déjà valable pour leur photo de profil…

Travaillez-vous aussi sur le bon usage d’autres médias sociaux ?

En effet, nous en profitons aussi pour rendre attentifs les jeunes sur le fait que de poster sur d’autres réseaux sociaux des photos ou des infos sur leurs débordements festifs par exemple peut les desservir complètement. Ils doivent être conscients que de potentiels patrons vont faire des recherches sur eux quand ils seront candidat à un poste. Une mauvaise e-réputation n’est pas facile à reconstruire.

Les jeunes répondent-ils présents pour ce projet?

C’est la grande inconnue, puisque nous allons effectuer la démarche pour la première fois avec nos stagiaires de fin octobre 2017. Notre association existe depuis 2015 mais le projet LinkedIn est tout nouveau pour nous.

Les locaux de « Cumpanis »

Plus d’informations sur l’association « Cumpanis » sur www.cumpanis.org.

Gérard Jaton

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s