L’ART DE LA FONDUE SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

Les médias sociaux peuvent être utilisés pour partager, des mises en scène la vie de tous les jours y sont postées, notamment pour la nourriture. La fondue ne fait pas exception, surtout en Suisse. Les divers lieux et instants de consommation sont devenus de plus en plus insolites et les consommateurs de plus en plus friands à tester de nouvelles expériences. Déguster une fondue dans un parc est devenu un événement et en consommer une dans le train, une activité. Entre convivialité, partage et interaction, comment la fondue s’est-elle fait une place de choix sur les médias sociaux ?

LES CONSOMMATEURS VEULENT TOUT PARTAGER

Quand vient le moment de déguster une belle assiette ou un repas qui fait jalouser, il est devenu capital de prendre une photo et de partager cet instant directement sur les médias sociaux. « Eh oui les amis moi, je mange une bonne fondue et vous non » ; c’est ce message que les internautes veulent faire passer en postant leur nourriture, pour faire en sorte que les followers soient envieux.

Rien que sur Instagram, sous le hashtag #foodporn, on trouve à ce jour 178 millions de publications, plus précisément pour la #fondue presque 1 million de publications. En ce qui concerne celle au fromage, il y a vraiment de tout.

Photo IG

#fondue sur Instagram au 12 novembre 18

On y trouve des photos de fondues dans des endroits peu conventionnels, comme au sommet d’une montagne, dans un igloo, à bord d’un train ou dans les bois.

LES MÉDIAS SOCIAUX POUR PARTAGER MAIS AUSSI POUR COMMUNIQUER

Si on peut manger une fondue dans le train, on peut manger une fondue partout ? Un caquelon, un réchaud, un peu d’eau, du pain et le tour est joué ! C’est le pari que s’est lancé « Lausanne à Table », une association ayant pour concept de créer des événements et de rassembler autour d’un repas local.

Comme par exemple une fondue dans un parc. C’est ainsi que « la fondue d’automne » a été créée, en partenariat avec le Vacherin Fribourgeois AOP.

Depuis le début de l’association, « Lausanne à Table » communique principalement sur des supports digitaux. « Le site web très consulté, ainsi qu’une forte présence sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram principalement) sont la clé du succès de nos événements » explique Elise Rabaey, directrice de l’association « Lausanne à Table ». « L’utilisation des réseaux sociaux est très importante, et très chronophage si nous voulons avoir quelque chose de qualité sur toute l’année. »

Principalement actifs sur Facebook et sur Instagram, dans une moindre mesure Twitter, Youtube et LinkedIn, chaque plateforme a un but différent.

Au fil du temps ces réseaux sociaux ne servent pas seulement à parler de leurs événements, mais les positionnent comme véritables référents pour parler de leurs produits, événements, projets en lien avec le Food en Romandie et en Suisse. « En ce sens, on gagne en crédibilité et on est bien suivis. Tout est organique, sauf 2-3 posts sponsorisés sur Facebook »

Photo FB

Evénement sur Facebook « la fondue d’automne »

Le succès de telles manifestations est lié, selon « Lausanne à Table », à une bonne communication et ce grâce à la viralité des événements crées sur Facebook.

« Le but étant principalement d’annoncer l’événement, ça touche des publics différents, ça nous permet de mettre en avant des producteurs et partenaires. Ça montre qu’on essaie de faire des événements de qualité, jolis à photographier. Cela raconte des histoires et crée des souvenirs. »

UNE FONDUE DANS UN IGLOO ? GÉNIAL !

Les offices de tourismes, hôteliers ou restaurateurs misent beaucoup sur ce type d’activités hors du commun et proposent des expériences gustatives insolites ou décalées, dont les consommateurs raffolent.

Entre le pique-nique fondue à Zermatt, la fondue dans un igloo sur une peau de bête ou dans une ambiance d’alpage au Chalet de Gruyères, que ce soit pour les suisses ou pour les touristes, aventuriers ou frileux, il y en a pour tout le monde !

Tout comme leur photo de nourriture qu’ils publient pour faire envie, les consommateurs et internautes veulent partager leurs expériences hors du commun sur les médias sociaux.

Photo igloo

EXPÉRIENCE INOUBLIABLE : LES CLIENTS DEVIENNENT AMBASSADEURS

L’expérience client devient un réel atout commercial, car il n’y a pas meilleurs (ou pires) ambassadeurs que les clients : ce sont bel et bien eux qui publient fièrement une belle photo de leur fondue dans un restaurant typique sur les médias sociaux. Les consommateurs gourmands veulent partager cette expérience culinaire dans un cadre unique.

Une histoire à raconter, un moment inoubliable, c’est ce que recherchent les consommateurs. Et avec plus de 125 millions d’avis et 17 000 000 photos publiées, c’est principalement sur TripAdvisor que les internautes viennent poster et rechercher une photo ou un avis.

Véritable média social, cette plateforme est devenue une incontournable base de données et source d’échanges d’expériences culinaires et hôtelières. Pour publier du contenu, rien de plus simple, il suffit de se créer un compte et noter l’établissement sur divers critères. Tout le monde y a accès partout et en tout temps.

Les avis positifs sont un réel atout pour l’établissement car ils deviennent une véritable vitrine de la qualité des services proposés.

Photo train fondue

Par exemple le « train fondue » sur TripAdvisor

Les restaurateurs ont compris que la viralité des médias sociaux doit être prise au sérieux. C’est pour cela que de plus en plus de pages sont créées et entretenues comme de véritables « vitrines virtuelles ». Ils les utilisent également comme axe de communication, en présentant volontiers les notations sur leur site internet afin de rassurer et d’attirer les nouveaux clients potentiels.

LES CONSOMMATEURS AIMENT COMMUNIQUER, PARTAGER ET PARTICIPER

Sur cette idée, Vacherin Fribourgeois SA s’est associé avec le célèbre site de e-commerce suisse, qoqa.ch, pour lancer la première fondue « Qommunautaire ». Le concept en 3 étapes :

En premier, les consommateurs ont dû voter en ligne pour un mélange de fondue et c’est la moitié-moitié qui l’a emporté, avec près de 2000 personnes qui ont participé.

Ensuite, plus de 500 participants ont émis des suggestions d’ingrédients magiques, les idées créatives ne manquaient pas. Finalement, les internautes vont devoir en choisir un seul parmi toutes les propositions.

Photo qoqa

Résultat du vote en ligne

Le but de cette opération ?

« En fait, j’essaie de vendre du Vacherin Fribourgeois sous toutes ses formes » indique Christian Duc, directeur de Vacherin Fribourgeois SA.

« Une fois le fameux mélange élaboré, une poignée de QoQasiennes et QoQasiens ayant participé à toutes les étapes de création se verra envoyer un échantillon test en avant-première ! »

DIFFÉRENTS MÉDIAS SOCIAUX, DIFFÉRENTES UTILISATIONS

Être présent sur les médias sociaux c’est bien, et si c’est pour atteindre ses objectifs, c’est encore mieux : à chaque plateforme son public cible, son utilité et son contenu !

A mon avis, la fondue a clairement sa place sur les médias sociaux : entre Instagram et Pinterest pour publier les photos et où on dévore avec les yeux, Facebook pour viraliser des événements gustatifs, TripAdvisor pour partager l’expérience et les blogs pour poster des recettes conventionnelles ou revisitées, les utilisations possibles ne manquent pas.

Comme quoi, chaque média social à ses particularités et il est essentiel pour une marque de savoir les exploiter au mieux, en fonction de ses objectifs et de sa communauté.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s